NEWSLETTER | JANVIER / FEVRIER 2018           



 
 
 
Nous ne sommes pas des robots, l’équipe de M2F Créations | Lab GAMERZ vous présente ses meilleurs vœux pour l’année 2018. Nous serons heureux de vous retrouver et de partager ces prochains mois avec vous, autour d’une nouvelle saison pleine d’aventures artistiques.
L’association mène une réflexion autour des transformations technologiques et interroge leurs développements massifs au sein de nos sociétés. L’art propose d’introduire une certaine forme d’humanisme amenant une réflexion sensible dans le partage et l’utilisation des technologies numériques qui nous entourent. M2F Créations | Lab GAMERZ propose également de brosser un état des lieux de cet environnement en portant un regard exigeant, au-delà des esthétiques et des rhétoriques d’innovation.
 
Tout au long de l’année et avec ses partenaires, le Lab GAMERZ accueillera à Aix-en-Provence des artistes internationaux et de nouvelles créations dans le cadre de son programme de résidences. Nous proposerons aussi des ateliers ludiques et créatifs de programmation de jeux vidéo, et accompagnerons des Master Class rassemblant Aix-Marseille Université, le Pavillon Bosio et le Ballet de Monte-Carlo. Ces temps de partages et d’expérimentations donneront lieux à différentes expositions.
 
Enfin, la prochaine édition du Festival d’art multimédia GAMERZ est d’ores et déjà dans les tuyaux, en s’associant cette année à la manifestation Chroniques.
 
Bonne année à vous.
C'EST DANS LA BOÎTE | « FESTIVAL DES ARTS MULTIMEDIA GAMERZ »
 
 
En ce début d'année, nous vous proposons de jeter un coup d'oeil dans le rétroviseur pour découvrir la documentation du dernier festival. Retour en quelques images sur les expositions et oeuvres présentées à Aix-en-Provence, dans le cadre de ce parcours à la croisée de l'animisme-digital et du techno-ésotérisme avec les artistes : Martin Howse, Collectif One Life Remains (André Berlemont, Kevin Lesur, Brice Roy and Frank Weber), Tanja Vujinovic, Luce Moreau, Suzanne Treister, Driss Aroussi, Émilien Leroy, Adelin Schweitzer, Horia Cosmin Samoïla et Thomas Molles, et bien d'autres.
 
D'ICI LÀ | « LE CODE EST POLITIQUE, LES ALGORITHMES SONT DES ARMES MATHÉMATIQUES DE DESTRUCTION »
 
 
Une conférence de Benjamin Cadon dans le cadre du festival GAMERZ,
à découvrir en ligne sur : https://vimeo.com/252126896
 
« Le code est politique, les algorithmes sont des armes mathématiques de destruction »
On en entend beaucoup parler, on ne les voit jamais, que sont ces algorithmes, ces bêtes invisibles et insaisissables qui s’insinuent dans nos cerveaux et habitent nos poches ? Quels desseins les animent ? D’un point de vue formel, les algorithmes ne sont que d'inoffensives suites d’opérations alimentées par des données qui produisent un résultat. Néanmoins ils automatisent la résolution d’un ensemble de problèmes complexes et sont devenus pour certains des Intelligences Artificielles élevées par des entreprises qui les gavent avec les données qu’on a bien voulu leur donner gratuitement. Cette conférence sera l'occasion de présenter un bestiaire d'algorithmes qui avalent goulûment de grosses données et de se questionner sur leurs intentions à l'égard du genre humain.
D'ICI LÀ | « JOURNÉE D'ÉTUDE : ART, INDUSTRIE ET ARCHÉOLOGIE DES MÉDIA »
 
 
Conférences PAMAL, le 15 février 2018, Collection Lambert, Avignon
Avec : Emmanuel Guez, RYBN, Quentin Destieu, Olivier Perriquet
 
“Il y a un siècle Marcel Duchamp transformait un urinoir manufacturé en sculpture, en le signant du pseudonyme R. Mutt. Avec Fountain, le ready-made était né. Entre l’art et l’industrie commençait une longue histoire d’amour et de haine, variant au fil de la reproductibilité technique, pour reprendre l’expression de Walter Benjamin. Pendant un siècle, l’automobile et l’énergie pétrolière ont à elles seules incarné le capitalisme industriel, inspirant ou offrant une matière aux artistes contemporains, de Filippo Marinetti à César, de Giacomo Balla à Erwin Wurm en passant par Andy Warhol et Jeff Koons. Voici encore dix ans, parmi les dix entreprises les plus capitalisées au monde, on trouvait quatre sociétés pétrolières, une automobile et une informatique. Aujourd'hui, le podium est occupé par Apple, Alphabet et Microsoft. Facebook occupe la sixième position, Amazon, la neuvième. Les antennes de l'artiste, comme le disait Marshall McLuhan, doivent désormais capter d'autres fréquences que celles du moteur à explosion. Comment les artistes s’emparent-ils aujourd’hui de cette nouvelle logique industrielle et de ses effets ?
 
L’enjeu est de taille. À la différence de l’automobile, l’industrie numérique qui fait aujourd’hui le monde, produit les machines qui conditionnent l’archive, l’écriture, les images, les sons, bref, tout ce qui s’enregistrent, se stockent et dont les données sont manipulables grâce à ces appareils appelés média techniques (historiquement, du gramophone à l’ordinateur). En d’autres termes, elle fabrique la culture de notre époque, pour ne pas dire le réel comme l’écrivait le théoricien des média Friedrich Kittler, et conditionne le travail des artistes, quel que soit leur médium artistique. Depuis les années 1980, des théoriciens et théoriciennes se penchent sur cette étroite dépendance entre l’écriture et ces machines d’écritures. Ils sont relayés au XXIe siècle par des artistes qui en livrent les secrets. Cette double pratique, artistique et théorique, a pris le nom d’archéologie des média. Cette journée d’étude est consacrée à ce mouvement, en présence d’artistes et philosophes”. (e.g.)
 
LES PRODUCTIONS DU LAB GAMERZ | « BALLET BARBARE 2, RENAUD BÉZY »
 
Ballet Barbare 2, Renaud Bézy, Vue d'exposition, Festival GAMERZ 09
 
Du 31 janvier au 4 mars, Musée Bernard d’Agesci, Niort.
Dans le cadre de l’exposition Henri-Georges Clouzot, un réalisateur en œuvres.
 
Un astronaute atterrit sur les pelouses de la Fondation Vasarely et, éberlué par le spectacle des peintures du Maître de l’art cinétique, se met à peindre en direct une grande nature morte. Rejouant les films célèbres de peintres en action (Kandinsky, Pollock, Picasso, Mathieu, etc.), dans un cadre renvoyant autant à la science-fiction qu’à l’architecture utopiste, l’artiste nous propose une vision teintée d’autodérision, accompagnée d’une fascination sincère pour l’art de ses prédécesseurs.
 
Ballet Barbare 2 est une installation vidéo stéréoscopique de Renaud Bézy,
produite dans le cadre des résidences au Lab-GAMERZ, Aix-en-Provence.
 
 
 
LES PRODUCTIONS DU LAB GAMERZ | « DISPOSITIF HOLOGRAPHIQUE, HOLOLEÇON N°32, FRANCE CADET »
 
HoloLeçon n°32, France Cadet, Vue d'exposition, Festival GAMERZ 12
 
Du 20 au 24 mars 2018
Dans le cadre des Safra'Numériques, Amiens.
 
En plein développement, l’hologramme fait sa première apparition au Safran avec une œuvre de France Cadet. Une artiste qui met la robotique au service d’une interrogation de l’avenir technologique de la femme.
Agenouillé, le dos cambré et les jambes légèrement écartées, le cyborg de HOLOLeçon n°32 provoque le trouble. Hologramme en 3D à la plastique parfaite et à l’effigie de France Cadet, il semble à la fois contraint et désirant. Programmé pour séduire et naturellement porté vers la sensualité. Détournement d’une célèbre publicité de lingerie, cette œuvre illustre bien la démarche de l’artiste française, dont les installations robotiques et multimédias incarnent avec ironie les peurs actuelles liées au transhumanisme. En particulier concernant la femme. Au Safran, l’impression 3D Cyberleçon n°32, des photos numériques interactives ainsi qu’une vidéo prolongent l’expérience holographique. Et le vertige.
 
HoloLeçon n°32, dispositif holographique de France Cadet,
produit dans le cadre des résidences au Lab-GAMERZ, Aix-en-Provence.
 
JOURNEE PORTES OUVERTES | ECOLE SUPERIEURE D'ART D'AIX-EN-PROVENCE
 
 
Journée portes ouvertes,
Mercredi 21 février 2018, 10h-18h, Ecole supérieure d’art d’Aix-en-Provence
 
Mercredi 21 février 2018 de 10h à 18h, l’école supérieure d’art d’Aix-en-Provence vous ouvre les portes de ses nombreux ateliers. Toute l’équipe et les étudiants vous dévoileront les différents pôles d’enseignement et de création qui composent le cursus.
 
Des visites guidées vous permettront de déambuler au fil des espaces, à la rencontre des enseignants et des étudiants, et de découvrir l’éventail des pratiques enseignées et étudiées à l’ESAAix.
 
L’ESAAix est un établissement public d’enseignement supérieur, sous tutelle pédagogique du ministère de la Culture, qui forme des artistes et des professionnels dans le champ de la création. Elle est habilitée à délivrer les deux diplômes nationaux dans l’option ART :
•     le DNA, Diplôme National d’Art - BAC +3, valant grade de Licence
•     le DNSEP, Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique - BAC +5, valant grade de Master
S’il est bien une spécificité de l’école, c’est son orientation pédagogique vers la relation art - science - technologie et ce depuis plus de vingt ans. À la peinture, au dessin et au volume se sont rajoutées des pratiques telles que la 3D, la mécatronique (entendez mécanique - électronique) et la programmation. Tout en restant généraliste dans l’option Art, elle a mis en place la mention Art Temps Réel qui qualifie un parcours ancré dans les pratiques artistiques et réflexives en lien avec la création numérique, via des séminaires ciblés, des partenaires internationaux et acteurs locaux proposant résidences de création et stages de professionnalisation.
L’école est aussi un lieu de recherche et de création associant artistes, chercheurs et scientifiques de tous bords, couplé à une forte ouverture internationale renforçant ses spécificités.
 
 

M2F Créations - Lab GAMERZ
http://www.lab-gamerz.com


Patio du Bois de l'Aune
1 place Victor Schoelcher
13090 Aix-en-Provence


Office :  +33 (0)4 88 05 05 67
Lab : +33 (0)4 42 93 10 04

contact@lab-gamerz.com

Flickr : http://www.flickr.com/photos/m2fcreations/sets/
Vimeo : http://vimeo.com/m2fcreations