Tout au long de la COP23 (du 6 au 17 novembre), le Réseau Action Climat  produit un décryptage des négociations sur le climat à travers la lettre d’informations KezaCOP. Nous publions tous les deux jours une sélection d'articles, une vidéo et le traditionnel "fossile du jour". Aujourd'hui, Oxfam France et CARE France apportent leur décryptage sur la question des financements et des pertes & dommages.
Bonne lecture !
 
Rendez-vous lundi à 12h30, pour une vidéo en direct de 15 minutes (Facebook live). L'occasion de faire un bilan de la première semaine de négociations et de présenter les enjeux de la seconde semaine : https://www.facebook.com/ReseauActionClimat
 

 

L’épineuse question des financements
L’enjeu financier a toujours été au cœur des négociations sur le climat. En 2015, les pays riches se sont engagés à mobiliser 100 milliards de dollars par an d’ici 2020 pour aider les pays en développement à faire face au changement climatique. Deux ans plus tard, ils sont encore loin du compte.
 
 

 
 
 
Au cœur de la justice climatique : l’enjeu des pertes et dommages
En février 2016, les îles Fidji, qui président la COP23, ont été touchées de plein fouet par le cyclone Winston. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 40% de la population fidjienne affectée, 44 décès, plus de 40000 maisons et 200 écoles endommagées ou détruites, des dégâts à hauteur de 1,4 milliard de dollars (environ 1/3 du PIB) du pays.






Vous êtes nostalgiques du ECO, le bulletin quotidien édité par notre réseau international ?