Pôle Relais Zones Humides Tropicales
Juillet - Août 2019
 
         RiZHOM
        Réseau d'informations des zones humides
             d'Outre-mer
 
 
  
"RiZHOM" est la newsletter élaborée par l'équipe du "Pôle Relais Zones Humides Tropicales", qui vous permet d'être au courant des dernières actualités sur les milieux humides, aussi bien au niveau de l'Outre-mer français qu' au niveau mondial.

N'hésitez pas à consulter et à liker notre page facebook pour avoir accès à l'intégralité de nos informations (rapports, offres d'emploi, sorties...).
Nous sommes également à votre disposition pour tout conseil, besoin d'expertise, recherche bibliographique...

Nous vous souhaitons une agréable lecture!                                     
Gaëlle, David & Florian !
 
 
Zoom sur....

Le raton Crabier, ce bandit masqué !

A proximité des cours d'eau, dans les milieux humides d'Amérique du Sud et Central, on peut apercevoir à la tombée de la nuit, sortir de leurs tanières, des proches cousins du raton laveur. Ce sont les ratons crabiers (Procyon cancrivorus), appelés aussi « Paraepaga » par les indiens Payagonas d'Amérique centrale.
 
Petits mammifères de la famille des Procyonidae, ils mesurent entre 54 et 65 cm de long, queue comprise. Comme les ratons laveurs, ils arborent un masque noir autour des yeux, leur permettant de se balader incognito. Pour différencier ces cousins, il faut se référer à l’épaisseur de leurs manteaux de fourrure : le raton crabier, mieux adapté au climat tropical, a un pelage moins duveteux.
 
Contrairement à ce que l'on pourrait croire, son nom ne tire pas ses origines de ses préférences alimentaires mais du fait qu'il soit inféodé aux zones humides telles que les marécages, les lacs, les lagunes, les plages, les mangroves et les forêts marécageuses.

Omnivore avec un sens du toucher aigu et une olfaction fine, il débusque et manipule avec ses pattes antérieures tout ce qui passe à sa portée : fruits, noix, et légumes (pour avoir un beau pelage!), poissons (pour le bon fonctionnement du système nerveux!), invertébrés, crustacés et insectes en période de disette ou encore reptiles, grenouilles et petites tortues (délicieux hors-d'œuvres) ! Vous l'aurez compris, son régime alimentaire change selon les saisons et la disponibilité de la ressource.
 
Il n'existe actuellement aucune gestion de l'espèce en Amérique centrale. Par contre, en Guyane, seul territoire d'outre-mer français où il est présent, le raton crabier est intégralement protégé : il ne peut être, entre autres, ni détruit, ni transporté, ni capturé, ni naturalisé. Le commerce (achat, vente, mise en vente) de toute partie ou produit de cet animal est totalement interdit.
 
 
A la une !
Retrouver la version électronique en cliquant ici !
    
Parution de notre livret « Rencontr’Eau cœur des zones humides » !
 
L’équipe du pôle-relais est fière et heureuse de vous annoncer la sortie de son livret « Rencontr’Eau cœur des zones humides » !
Pour rappel, il s’agissait de concevoir un projet à vocation à la fois pédagogique, culturelle et environnementale à destination des élèves scolarisés en cycle élémentaire et secondaire en Outre-mer.
Le but fut d’associer pour chaque territoire une classe dans la création d’un livret ludique visant à expliquer ce qu’est une zone humide.
Pour résumer simplement la démarche, Rencontr’Eau cœur des zones humides est un livret fait par la jeune génération pour la jeune génération dont l’objectif majeur est de faire émerger une prise de conscience collective. Car c’est au travers des générations futures, de leur implication et de leurs actions, que nous pourrons faire changer les mentalités et apporter une meilleure protection à notre environnement.
 
 
Appel à contributions - Espaces Générations Nature
 
 
Imaginés comme un village de la biodiversité en intérieur et en extérieur, les EGN ont vocation à mettre en lumière les projets d’acteurs et citoyens français engagés pour sa préservation, notamment dans le cadre du Plan Biodiversité.
    
La France accueille le Congrès mondial de la nature de l’Union Internationale de Conservation de la Nature (UICN) à Marseille du 11 au 19 juin 2020.

Les Espaces Générations Nature (EGN), qui seront ouverts du 11 au 19 juin 2019 de 9h à 20h, permettront pour la première fois d’accueillir le grand public, dont de nombreux scolaires, sur le site même du Congrès, le Parc Chanot.
 
Retrouvez toutes les informations ici !
 
 
A la rencontre de Suzanne Conjard, en thèse à « l’Institut de Systématique, Évolution, Biodiversité » - sur la thématique des insectes marins présents dans les mangroves guadeloupéennes
Suzanne, peux-tu te présenter et retracer ton parcours en quelques mots ?
Je m’appelle Suzanne Conjard et je suis actuellement en thèse au laboratoire de biologie marine de l’Université des Antilles. J'ai poursuivi mon stage de fin de master grâce à une bourse de la Région Guadeloupe qui m'a permis de financer ma thèse.
J’ai eu un parcours assez particulier. A la base, je suis diplômée en géographie, ce qui m’a permis de trouver un travail en Guadeloupe via un contrat de volontariat de service civique à l’office national des forêts (ONF). Ce fut une première expérience en milieu tropicale. Cependant, il m'a manqué du temps pour pouvoir approfondir certains sujets. J’ai donc pris la décision de reprendre mes études en intégrant un master en écologie à l'Université de Grenoble Alpes. Je suis revenue en Guadeloupe pour mon stage de fin d'année et j'ai finalement été acceptée pour travailler sur les insectes en milieux marins.
 
D'où est partie le projet de thèse ?
Au sein du laboratoire ISYEB à Paris, où de nombreux chercheurs s’intéressent aux insectes.
L’objectif principal du laboratoire est d'étudier l'origine de la biodiversité, la diversification des espèces et l'établissement de communautés en relation avec l'évolution des taxons dans le temps et dans l'espace en utilisant différent outils taxonomiques, moléculaires, génétiques, acoustiques, cytogénétiques, morphologiques et morphométriques.
A l’université des Antilles, on est le seul pied à terre de ce laboratoire en Outre-mer. L’équipe de biologie de la mangrove a beaucoup étudié le fonctionnement général de ce milieu en se spécialisant sur les bactéries mais peu sur les insectes. C’est un collègue du Muséum National d'Histoire Naturelle, passionné par les hémiptères, qui voulait savoir si un genre que l'on nomme « alobathe » se retrouvait dans la mangrove. C’est à cette occasion que je débutais mon stage de fin d’étude : partir en expédition dans les mangroves guadeloupéennes à la recherche des représentants de ce taxon [...]
 
 
 
Les actualités marquantes
               
Journée internationale des mangroves – 4ème édition Guadeloupe (2019)
Depuis 1998, le 26 juillet est célébré partout dans le monde comme la « Journée Internationale des Mangroves ». La 1ère édition française s’est tenue en Guadeloupe en 2016 et cette année encore, le département a accueilli la manifestation pour sa 4ème édition. Cette journée avait pour objectif de souligner l’importance des mangroves, ces biotopes uniques mais vulnérables, qui prodiguent d’importants bénéfices [...] Lire la suite...
                                             
 
                
Le nombre de tigres en hausse dans la plus grande forêt de mangrove du monde au Bangladesh
Une nouvelle réjouissante annoncée le 22 mai, date de la Journée mondiale de la biodiversité : Le nombre de tigres du Bengale dans la région des Sundarbans, sanctuaire de la vie sauvage au Bangladesh et plus grande forêt de mangrove du monde, a augmenté pour la première fois depuis quinze ans. 
                                             
 
                   
Un projet de restauration de la mangrove dans la baie de Fort de France, Martinique
En Martinique, La CACEM a été désignée lauréate de l’appel à projets « Initiatives pour la reconquête de la biodiversité dans les Outre-Mer » lancé par l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB) pour son projet de réalisation d’une étude préalable à la plantation / replantation de mangrove sur le périmètre de la Baie de Fort de France.
.Lire la suite...
                                             
 
                   
La persistance paie pour contribuer à une économie verte
Jacigreen s’attaque au problème des plantes envahissantes comme la jacinthe d’eau qui perturbe l’approvisionnement en eau de la ville. L’invention de Mariama consiste à retirer la jacinthe d’eau, la faire fermenter puis la transformer en un engrais et un compost destinés aux agriculteurs, appelée Jacigrow, disponible en bouteilles de 250 ml, 0,5 litre, 1 litre et 5 litres. Le sous-produit de l’engrais est un gaz, [...].
                                             
 
                        
Bilan 2019 de l’ONB sur les causes du déclin du vivant
L’ONB publie son bilan 2019 consacré aux causes du déclin du vivant : comment les activités humaines génèrent-elles des pressions responsables de la disparition de la biodiversité ? Destruction et fragmentation des habitats, surexploitation, pollutions, espèces exotiques envahissantes et changements climatique sont autant de pressions qui s’accumulent et menacent la biodiversité.
                                             
 
                     
Trouver votre film sur les zones humides
Les Pôles-relais zones humides publient un bulletin bibliographique qui dresse la liste la plus exhaustive possible des films existants autour des milieux humides. Des plus courts aux plus longs, des plus scientifiques aux plus vulgarisés, des plus ou moins récents… Autant de pistes pour vous aider à trouver la ressource qui vous permettra de séduire votre public !
Lire la suite...
                                             
                    
Formations sur les inventaires et les suivis en milieux humides
Le Forum des Marais Atlantiques, la Fédération des Conservatoires d’espaces naturels et l’Agence Française pour la Biodiversité proposent 2 formations pour accompagner la stratégie nationale d’organisation des données sur les milieux humides : « Collecte et bancarisation des données d’inventaire des milieux humides » & « Suivi de l’évolution des milieux humides pour la gestion et la restauration »
 
 
                        
Un point zones humides dans "la méthode scientifique" sur France culture
En cette semaine caniculaire en France, l’occasion est trop belle de parler des zones humides, ou plutôt de ce qu’il en reste. Selon le dernier rapport de l’IPBES sur la biodiversité, la civilisation industrielle serait venue à bout de près de 90% des zones humides à la surface du globe : marais, lits fluviaux, lacs, zones côtières. Maintenant qu’elles sont sur le point de disparaître, comment protéger les dernières qui restent ?  Lire la suite...
                                             
 
                          
Le  Sénat rétablit des critères alternatifs pour définir les zones humides
Le projet de loi sur l'Office français de la biodiversité (OFB), qui a fait l'objet d'un accord en commission mixte paritaire le 25 juin, contient une disposition qui devrait permettre de rétablir une certaine protection des zones humides.
Les sénateurs ont en effet adopté début avril un amendement du sénateur Jérôme Bignon qui modifie la définition des zones humides contenue à l'article L. 211-1 du code de l'environnement. Lire la suite...
                                             
 
 
Elus ultramarins : consultation sur les risques naturels !
La Délégation sénatoriale aux outre-mer organise durant tout l’été une consultation de tous les élus locaux ultramarins pour bâtir son rapport sur les risques naturels majeurs, consacré cette année à la reconstruction et à la résilience des territoires. Cette consultation a pour objet de recueillir les expériences et les attentes des élus locaux d’outre-mer en matière de risques naturels. Plans de prévention des risques naturels (PPRN), intégration des risques dans l’aménagement du territoire, plan séisme Antilles, reconstruction après un sinistre, échouages des sargasses, préparation des territoires aux risques accrus liés aux changements climatiques : l’appel à contributions concerne un vaste champ de thématiques. Le questionnaire, utilisant la plateforme de consultation des élus locaux mise en place par le Sénat, est disponible à l’adresse :
https://participation.senat.fr/project/risques-naturels-majeurs-outre-mer/questionnaire/questionnaire
et ouvert aux contributions jusqu’à la mi-septembre.
 
 
On n'oublie pas : Grand concours Calend'Art!
Grâce au soutien financier de l’Agence Française de la Biodiversité (AFB), le pôle relais zones humides tropicales lance pour 2020 la 3ème édition de son « Calend’art ».
Ce grand concours dessin sur le thème « Pourquoi les zones humides sont-elles si importantes pour ma communauté et moi même ? » invite tous les enfants du primaire et du secondaire (6-16 ans) des territoires de l’Outre-mer français (Guadeloupe, Martinique, Saint-Martin, Saint-Barthélémy, Guyane, Mayotte, Réunion, Polynésie française, Wallis et Futuna, Nouvelle Calédonie) à participer à celui-ci en nous envoyant par courrier postal leur(s) plus beau(x) dessin(s).
Un seul objectif : soyez créatif ! Parlez-nous des mares, des étangs, des lacs, des mangroves, des tourbières… Les zones humides sont des écosystèmes riches et diversifiés. Mettez cette diversité à l’honneur !
 Ce calendrier servira à sensibiliser le grand public, jeune et moins jeune, à la conservation et protection des zones humides de l’Outre-mer français. Outre les dessins des grands gagnants, il contiendra des informations et anecdotes sur les zones humides ainsi que les dates importantes à retenir sur les événements liés à ces milieux.
 
Pour accéder aux informations complètes, c'est par ici !
Et pour télécharger les précédentes versions du calendrier, consultez cet article !
 
 
Offres d'emploi / Appels d'offres
Associations, insitutions publiques, bureaux d'études...Si vous souhaitez que le pôle relais diffuse vos offres d'emploi, n'hésitez pas à les transmettre à gaelle.vandersarren@uicn.fr
 
                     
Chargé(e) de prélèvements - Office de l'eau, Guadeloupe
 
Poste : fonctionnaire ou contractuel de droit Public
Temps complet 35h
Prise de poste souhaitée: octobre 2019
Lieu d'affectation: Gourbeyre
Candidature (lettre de motivation + CV) à adresser avant le 01 septembre 2019.
 
              
Directeur de l’association des naturalistes de Mayotte
 
Contrat à durée indéterminée.
Rémunération : groupe « I » de la CCNA (cadre dirigeant) et en fonction des compétences et expériences.
Poste basé à Dembéni avec fréquents déplacements dans l’île.
Candidature (lettre de motivation + CV) à adresser avant le 20 août 2019.
 
             
Chargé(e) de mission coordination pédagogique(h/f)
 
CDD à temps plein (35h/semaine) de 16 mois avec période probatoire de 3 mois.
Prise de poste souhaitée au 1er octobre 2019.
Poste basé à l’Université des Antilles (Campus de Fouillole) en Guadeloupe avec des déplacements à prévoir en Martinique.
Candidature (lettre de motivation + CV) à adresser avant le 15 août 2019.
 
 
Appel à projets « Des solutions fondées sur la nature pour des territoires littoraux résilients »
A l’occasion du premier anniversaire du Plan biodiversité, François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire a lancé l’appel à projets « Des solutions fondées sur la nature pour des territoires littoraux résilients ». L’objectif : promouvoir le rôle des écosystèmes dans l’adaptation au changement climatique des territoires exposés aux évolutions du trait de côte.
 
Cet appel à projet s’inscrit pleinement dans le Plan biodiversité, présenté le 4 juillet 2018 par le Gouvernement. Il répond à l’un des cinq enjeux du plan : préserver la mer et le littoral. Il participe à la mise en œuvre du programme d’actions 2017-2019 de la Stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte. 
Doté d’un millions d’euros cet appel à projet s’adresse aux acteurs publics (collectivités territoriales, établissements publics, services de l’État, etc.) et privés (associations, socio-économiques, prioritaires de sites, etc.) en France métropolitaine et outre-mer.
 
La date limite de dépôt des dossiers de candidature : 31 octobre 2019.
 
Pour accéder à toutes les informations, c'est par ici !
 
 
Save the date !
       
Le Département de la Somme accueillera du Mercredi 6 au Vendredi 8 novembre 2019 à Amiens le 11ème séminaire national Ramsar.
 
Le thème retenu pour cet événement est le suivant :
« Histoire et évolution des zones humides en lien avec les usages anthropiques - Articulations avec la préservation, la gestion et la valorisation de ces milieux ».
 
Le séminaire est organisé en partenariat avec l’Association Ramsar France, le Syndicat Mixte Baie de Somme Grand Littoral Picard et l’ensemble des organismes qui œuvrent au côté du Département pour la préservation et la valorisation des zones humides. Il bénéficie du soutien financier de l’Agence de l’Eau Artois Picardie et de la Fondation Danone-Evian.
 
Vous pouvez dès à présent noter ces dates dans votre agenda, le bulletin d’inscription correspondant sera adressé en septembre. Au programme : temps d’échanges, ateliers, sorties terrain, conférences…
                                             
 
 
Merci d'avoir pris le temps de lire notre newsletter
 
Pôle Relais Zones Humides Tropicales
Cité administrative de
Circonvallation
Rue Alexandre Buffon
97100 Basse Terre, Guadeloupe FWI
 
Contacts
La coordinatrice :
gaelle.vandersarren@uicn.fr, (0590) 690 20 18 75
 
Le chargé de mission "Appui aux gestionnaires" : d.matyas@conservatoire-du-littoral.fr, (0590) 590 81 81 28
 
Le coordinateur et animateur d'activités pédagogiques :
florian.iglesias@uicn.fr, (0590) 690 95 78 73
        
 
        Pour retrouver toutes les actualités de l'UICN France, c'est par ici