12 septembre 2013
 
DANS CE NUMÉRO
 
 
 
 
 
Activités à venir
 
 
 
 
 
 
Suivez-nous sur
 
    
Bulletin du Musée de la mémoire vivante
 
Le Jardin de pluie Fondation Veolia pour l’environnement est inauguré
 
C’est en présence du directeur de Veolia Propreté Québec, M. Jean-Louis Receveur, de la marraine et du parrain du projet, Mme Suzanne Guay et M. Langis Gamache, que le jardin de pluie fut inauguré le 6 septembre dernier. Cette réalisation est parmi les premières que la Fondation Veolia pour l’environnement, dont le siège social est à Paris, soutient financièrement au Canada.
 
Le jardin de pluie a pour fonction de recueillir et d’assainir les eaux de ruissellement du stationnement et du chemin d’accès du musée. Ces eaux sont acheminées jusqu'à un bassin par des noues remplies de pierres calcaires. Ce bassin est tapissé d’une membrane perméable recouverte d’un substrat et de plantes filtrantes qui stabilisent ce milieu humide. Naturellement filtrée, l'eau est nettoyée des polluants et devient sans risque tant pour les cours d’eau à proximité que pour la nappe phréatique. Une nouvelle faune a déjà investi le Jardin de pluie.
 
Le Jardin de pluie Fondation Veolia Environnement est évocateur de l’association de Veolia à la mission du Musée de la mémoire vivante. Il fait partie du plan d'aménagement du site incluant le Jardin des souvenirs. L’ensemble du projet a bénéficié du Fonds de développement touristique Chaudière-Appalaches.
 
Langis Gamache, Jean-Louis Receveur, Suzanne Guay
Judith Douville, Pierre Morisset et Jean-Louis Chouinard
 
Photo Georges De Roy
 
Une journaliste de La Presse charmée par le concept du musée

En juillet dernier, Violaine Ballivy visite incognito le Musée de la mémoire vivante. Au terme du parcours, elle annonce qu’un photographe passera le lendemain. En août, l'article Saint-Jean-Port-Joli : l'art de la coquetterie paraît dans la section voyage de La Presse. Citons la journaliste  : [… un endroit où l'on a réussi le tour de force de rendre un concept intangible — les souvenirs — en passionnant sujet d'étude. Pour ce faire, on a recours, la belle idée, aux témoignages…]. L'auteur termine son écrit par une mention spéciale pour les guides : excellentes.
 
 
Colloque Les anciens Canadiens de Philippe Aubert de Gaspé, 150 ans après : préfigurations et réfractions

Les professeurs Julien Goyette, Rainier Grutman et Claude La Charité organisent un colloque avec la collaboration de Micheline Cambron, Marie Lise Laquerre et Lucie Robert à l’occasion du 150e anniversaire de publication du roman Les anciens Canadiens.
Bénéficiant du soutien financier de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR), de l’Université d’Ottawa, de la Chaire de recherche du Canada en histoire littéraire et du regroupement ARCHIPEL des chercheurs en patrimoine de l’UQAR, ce colloque réunira des professeurs de l’Université d’Ottawa, de Carleton, des universités du Québec à Rimouski et à Montréal, de l’Université Laval, de Concordia et de l’Université Stefan cel Mare de Roumanie.
 
Comme le précisent les organisateurs, à l’occasion du 150e anniversaire de la publication de l'œuvre Les anciens Canadiens, ce colloque invite à une relecture d’aspects méconnus ou négligés de ce premier classique de la littérature canadienne-française, qu’il s’agisse de sa genèse, des traductions et des adaptations auxquelles il a donné lieu ou encore de la riche réception qu’il a suscitée depuis 1863. Malgré leur nombre et leur diversité, les contributions sur Philippe Aubert de Gaspé père sont loin d’avoir épuisé tout le champ des possibles du discours critique sur Les anciens Canadiens. La rédaction, les traductions, les adaptations et la réception constitueront les trois axes du colloque.
 
 
Ce colloque aura lieu le samedi 5 octobre au Musée de la mémoire vivante.
 
 
Colloque sur le tourisme créatif, vendredi 27 septembre 2013 de 13 h à 17 h
 
L'Office du tourisme de la MRC de L'Islet et l'Institut du patrimoine culturel de l'Université Laval (IPAC) organisent conjointement une journée d’étude sur le tourisme créatif et artistique en partenariat avec le Musée de la mémoire vivante et la municipalité de Saint-Jean-Port-Joli.
Cet événement aura lieu à la Vigie de Saint-Jean-Port-Joli dans le cadre de la programmation des Journées de la culture.
Suite aux trois écoles d’été annuelles de l’IPAC sur le tourisme et le patrimoine et aux idées qui y ont été proposées, cette rencontre de familiarisation avec le concept de tourisme créatif vise à développer un nouveau produit de tourisme culturel dans la région, ainsi qu’à inscrire la destination de Saint-Jean-Port-Joli et des environs dans un mouvement et un réseau plus vaste de tourisme créatif et d’apprentissage.
 
Une étudiante de l’École d’été 2013 expérimentant le tourisme créatif à l’atelier de Nicole Deschênes Duval, sculpteure.

Pour participer à cette journée d’étude contactez Élise Leblanc de l’Office du tourisme au : 418-359-2124 ou à : elise@tourismelislet.com
 
Activités à venir
 
Dimanche 15 septembre à 14 h
 
Contes et légendes de la Côte-du-Sud, lectures choisies
 
 
Richard Joubert dit commencer la nouvelle saison de ses récitals en beauté, dans un coin de pays qu'il affectionne. Il vous fera découvrir ou explorer cette magnifique Côte-du-Sud dont il est question dans les Contes et légendes qui vous seront présentés au Musée de la mémoire vivante.
 
 
Samedi 21 septembre, de 10 h à 16 h
 
Croquez la pomme, tombez dans les prunes
 
Le Musée de la mémoire vivante accueille Ruralys dans le cadre des activités du Verger conservatoire de la Côte-du-Sud. Il s’agit de la journée de dégustation annuelle sous le thème Croquez la pomme, tombez dans les prunes à laquelle tous sont invités à participer. Cette activité aura lieu sur le site du Musée de la mémoire vivante.
 
Plusieurs activités gratuites sont proposées : dégustations de variétés anciennes de pommes, de prunes et de poires, présentation du projet Verger conservatoire de la Côte-du-Sud, du Musée de la mémoire vivante et de la Maison de la Prune, échanges sur l’horticulture fruitière, vente d’arbres fruitiers patrimoniaux et produits de la Maison de la Prune.
 
Deux visites guidées (10 h 30 et 14 h) du site extérieur du musée sont offertes afin d’en interpréter le patrimoine bâti et paysager : la montée au belvédère, le fournil, la zone archéologique, le Jardin de pluie, le Jardin des souvenirs, le caveau à légumes et le rivage.
 
 
L’accès au site et aux activités extérieures est gratuit. L'accès aux expositions du Musée est sans frais pour les enfants de 16 ans et moins accompagnés d’un adulte. Le tarif régulier s’applique pour les autres visiteurs. La journée aura lieu même en cas de mauvais temps.
 
 
Samedi 5 octobre 2013 à 18 h

Le Souper des anciens Canadiens aura lieu le samedi 5 octobre 2013 à 18 h au restaurant La Boustifaille de la Roche à Veillon (547 avenue De Gaspé Est à Saint-Jean-Port-Joli).
 
Le coût par personne est de 60 $ et un reçu aux fins d’impôt de 30 $ est remis.
La conférence Philippe Aubert de Gaspé et les Aborigènes du Nouveau Monde, prononcée par Claude La Charité et Julien Goyette de l’Université du Québec à Rimouski, suivra le souper.
 
Illustration tirée de Divers
 

Dimanche 13 octobre à 14 h
 
À la découverte d’Arthur Fournier, conférence de
Gaston Deschênes, historien

Connu pour avoir rédigé le Mémorial de Saint-Jean-Port-Joli, Arthur Fournier (1863-1931) se révèle grâce à une importante découverte à Québec au printemps 2013.
 
Gaston Deschênes présentera une conférence qui jettera la lumière sur le travail intellectuel que l’artisan Fournier a mené pendant plus de deux décennies. L’historien a minutieusement étudié des tapuscrits de Fournier; soit des dizaines de cahiers reliés en un nombre impressionnant de volumes.
 
Vivez une rencontre avec le mémorialiste, le sculpteur au canif, le fabricant d’épitaphes, 72 ans après son décès.
 
003
Musée de la mémoire vivante
710, avenue De Gaspé Ouest
Saint-Jean-Port-Joli (Québec)  G0R 3G0
 
Tél. : 418 358-0518