Si vous ne parvenez pas à lire correctement ce message, cliquez ci-dessous
http://ymlp.com/zUGP0N
 
 CONSEILLERS MUNICIPAUX 

 Hervé WILLER
 Sylvie GREFF
 Laurent KAMIRI WOELFFEL
 Florence CLIQUET
 Myriam TOUSSAINT


2018 année de vérité pour nos collectvités

Heiilecourt notre ville - Notre tribune
 _________________________________
Le mois de janvier est la période des voeux avec sa part de bilan de l'année écoulée et celle des bonnes résolutions et des projets.

2017 a été marquée par un grand chamboulement dans le paysage politique national. Déjouant les pronostics et la règle de l'alternance gauche-droite, les électeurs ont élu un Président de la République et une majorité de députés issus d'un mouvement politique créé à peine un an plus tôt. La loi de 2014 interdisant le cumul d'un mandat de parlementaire (député ou sénateur) avec celui de maire notamment est entrée en vigueur, permettant (ou imposant) aux uns et aux autres d'exercer pleinement le mandat donné par leurs électeurs.

A contrario, 2017 ne restera pas dans les mémoires pour le dynamisme et la recherche d'efficacité des politiques locales. 

2018 devra rattraper le temps perdu car, même si les prochaines élections municipales sont programmées en mars 2020, des décisions d'investissements et de recherche d'économies significatives dans les dépenses de fonctionnement des collectivités ne pourront plus attendre.

18 mois après avoir obtenu le statut de métropole, force est de constater que le Grand Nancy cherche encore sa stratégie métropolitaine qui doit surtout conduire à définir des priorités. En effet, sa situation financière pénalisée par un endettement excessif ne permettra pas de financer l'ensemble des projets annoncés. Les prochains mois risquent donc de faire apparaître certains renoncements. Parmi les projets prioritaires, les décisions sur le remplacement à l'horizon 2023 du tram et l'extension de la ligne 1 (250 à 300 millions € selon les variantes et options) structureront à long terme le réseau de transport bien au delà du territoire du Grand Nancy. 

Comme nous le soulignons en conseil municipal depuis plusieurs années, il s'agit de ne plus raisonner sur des limites communales devenues artificielles et de rechercher l'efficacité des politiques publiques pour la vie quotidienne des habitants. Pour réaliser des économies de fonctionnement courant, tout en maintenant un service public local de qualité, le Grand Nancy et ses communes devront donc chercher à mettre en commun leurs moyens (administration des personnels, services techniques, police municipale, etc...). C'est la condition incontournable pour maîtriser la fiscalité locale et permettre le financement des investissements, comme par exemple à Heillecourt la rénovation nécessaire de la Maison du temps libre, différée depuis plusieurs années.

Au delà de nos souhaits de choix politiques raisonnés et de saine gestion des finances locales au bénéfice des habitants, nous adressons à chacune et chacun nos meilleurs voeux pour cette année 2018.
 
 
 
Lettre d'actualité du 31 janvier
 
 

 
Conseil municipal du 30 janvier
Un débat d'orientation budgétaire en déficit de substance
Cette première séance du conseil municipal était consacrée au débat d’orientation budgétaire (DOB) dont l’objectif est de présenter le contexte socio-économique et financier de la commune et de tracer des perspectives pluriannuelles avant le vote du budget de l’année 2018.

Après la présentation des données financières (impôts, dépenses de personnel et de fonctionnement, endettement) de la commune, les adjoints ont évoqué les projets envisagés dans chacun de leur domaine de délégations.

En réponse, Hervé Willer a d'abord constaté que "la forme de ce débat d'orientation budgétaire ne répond toujours pas à l'objectif - qu'il devrait remplir - d'une projection pluriannuelle de l'action de la collectivité et de ses conséquences budgétaires et financières. .../... La pratique aboutit le plus souvent à un catalogue, sans faire ressortir les principales orientations et priorités, et conduit surtout à l'absence de mise en cohérence de l'ensemble."

Sur le fond, après avoir précisé "partager un grand nombre des actions déclinées", Hervé Willer a pointé trois orientations peu claires et même parfois nébuleuses. Il a relevé que les modalités de rénovation de la MTL (toiture et chauffage), semblent traduire "qu'aucune réflexion plus globale sur ce bâtiment et cet espace n'est engagée et que cette rénovation pare seulement au plus urgent sans projection sur la destination de la MTL dans le cadre d'un projet socio-culturel ?".
S'agissant de "la mutualisation des services", inscrite dans les éléments de contexte institutionnel - Métropole du Grand Nancy - de ce DOB, il a notamment indiqué "qu'une mutualisation des services entre communes serait parfois plus pertinente qu'une mutualisation centralisée au niveau de la métropole. Ce serait le cas de notre point de vue, comme nous le disons depuis plusieurs années, pour les services techniques ou la police municipale par exemple."
Enfin, il a relevé en matière de démocratie locale, ou autrement dit, "de citoyenneté - en d'autres temps on parlait aussi de "participation", que les ambitions affichées lors de précédents débats d'orientation budgétaire sont restées lettre morte et nous avons quelques difficultés à comprendre les intentions énoncées dans celui-ci."
 
Hervé Willer a conclu son intervention avec cette interrogation et ce constat : "puisqu'il se résume à préparer le budget à venir et non à l'inscrire dans une perspective pluriannuelle, à quoi sert cet exercice du débat d'orientation budgétaire sinon à perdre de son intérêt et de sa substance." 
Les modalités de mise en oeuvre de la réforme des rythmes scolaires à la rentrée 2014 ont été présentées : 9 demi-journées de classe avec le mercredi matin, 8h30 – 11h45 et 14h – 16h pour le temps scolaire suivi d’activités périscolaires jusque 17h ou d’une garderie jusque 18h30.

Vous souhaitez nous interroger ou prendre contact : cliquez ICI 

SUIVRE
› sur internet : www.un-avenir-partage.fr     › sur facebook :  hervewiller.heillecourt