Délégation de la gauche sociale et écologique
 18 octobre 2019
 
Brexit : should I stay or should I go ?
Les négociateurs européens et britanniques sont parvenus à une nouvelle mouture de l'accord de retrait ce jeudi 16 octobre. Sans préjuger du contenu, nous avons toujours veillé à ce que la sortie du Royaume-Uni soit la plus ordonnée possible afin de protéger les citoyens européens et britanniques des conséquences catastrophiques d'un "no-deal". Nous saluons donc qu'une nouvelle proposition soit sur la table, même si les contours du projet reprennent largement les propositions avancées en mars 2018 avec Theresa May et jugé inacceptable par la première Ministre de l'époque...
Outre l'accord des 27 chefs d'états et de gouvernements réunis à Bruxelles pour le Conseil européen, ce nouveau projet devra être ratifié par la chambre des Communes ce samedi 19 octobre. En cas d'accord des parlementaires britanniques, le Parlement européen sera alors appelé à se prononcer. Nous aurons besoin de temps pour évaluer en détails les conséquences de ces clauses sur les droits des citoyens, sur les droits des consommateurs ou encore sur la question épineuse de la frontière entre l'Irlande et l'Irlande du Nord. Le processus de paix négocié en 1998, via les accords du vendredi saint, doit être sanctuarisé.
En cas de rejet au Royaume-Uni ce samedi, la loi britannique oblige le Premier ministre à demander une prolongation de l'article 50 jusqu'au 31 janvier 2020. Toutes les options seront alors possibles; d'un référendum aux élections législatives.
 
 
100 jeunes mobilisés pour le climat !
 
Ce fut, mercredi, une après-midi passionnante : plus de 250 participants, dont plus de 100 jeunes mobilisés pour le climat venus de 5 pays, rassemblés dans le Parlement européen, en dialogue avec un ex-vice-président du GIEC, le directeur de Climate Action Network Europe, un ancien et un futur Commissaires européens, et bien d’autres intervenants réunis à l’initiative de 13 députés S&D venus de 9 pays, pour débattre de 3 solutions pour financer le Green Deal européen. Tous en sont sortis avec la volonté d’agir ensemble pour gagner la bataille dans les mois qui viennent, dont les jeunes qui n’ont pas attendu longtemps pour agir...
 
En cette fin octobre, le Parlement européen s'attaque à nouveau à la proposition de règlement établissant un cadre pour faciliter les investissements durables
Le coût pour sauver la planète est de 1100 milliards d'euros mais le budget proposé par la Commission est de 116 milliards. Nous devons faire réorienter les investissements du privé et renforcer les critères établissant le degré de durabilité environnementale d'un investissement réalisé au sein de l'Union européenne et définir des critères permettant de déterminer quand et comment une activité économique aura un impact négatif significatif.

 
 
 
Pour un droit de sauver dans toute l'Union européenne
 
J’ai accueilli hier au Parlement européen une conférence sur le droit de sauver, ou l’interdiction de criminaliser l’aide humanitaire apportée aux migrants. Avec Sylvie Guillaume, nous avons pu confronter l’insupportable réalité du sauvetage en mer racontée par Dariush Beigui à l’inanité du Conseil de l’Union, où les États laissent mourir en Méditerranée par principe ou par lâcheté. Avec Massimo Starita, nous avons voulu dessiner les contours juridiques de ce droit de sauver. Il passe par le Parlement européen et la révision de la directive de 2002 sur l’aide à l’entrée, au transit et au séjour irréguliers. Alors que ce texte permet aux États de ne pas sanctionner l’aide humanitaire apportée aux migrants, nous exigeons que cette exemption devienne obligatoire.
 
 
 
Le nouveau pouvoir du Parlement
Le Parlement européen a acté cette semaine le report de l’entrée en fonction de la Commission Von der Leyen -ce qui, avouons-le, n’est pas gravissime-. Le nouveau collège des commissaires devait être approuvé par le Parlement européen en session plénière la semaine prochaine à Strasbourg, mais le rejet des candidatures hongroises et roumaines suite à l’examen de leurs déclarations d’intérêts par la commission JURI tout d’abord, puis celui de la candidature de Sylvie Goulard en ont décidé autrement. Au-delà des questions de calendrier, je trouve que l’exercice des auditions des commissaires-désignés est à ce stade riche de signaux plus ou moins positifs.
 
 
 
 
Green New Deal : les Maires de 94 villes dans le monde déclarent l'urgence climatique
 
Cette semaine je me suis rendue à Copenhague dans le cadre de l’événement C40, sommet international des maires. L’occasion d’échanger sur la nécessité et la mise en oeuvre d’un Green New Deal à échelle locale partout en Europe. C’était un moment fort : les maires de 94 villes dans le monde ont déclaré l’urgence climatique.
 
 
DANS L'AGENDA

Du 21 au 24 octobre, les eurodéputés de la délégation de la gauche sociale et écologique seront à Strasbourg pour la session plénière du Parlement européen. Au programme notamment : débat sur les conclusions du Conseil européen des 17 et 18 octobre et sur le bilan de la Commission Juncker, budget 2020 de l'Union et une résolution sur le droit de sauver
 
Retrouvez notre briefing de plénière en cliquant ici
 
- Lundi 21 octobre :

Sylvie Guillaume rencontre des jeunes ariégeois de l'association Léo Lagrange dans le cadre de leur voyage autour de la citoyenneté.

Aurore Lalucq votera en commission des affaires économiques et monétaires sur le rapport sur la taxonomie (critères pour les investissements verts)
 
- Mardi 22 octobre :
 
Raphaël Glucksmann participera à la réunion du Progressive Caucus du Parlement européen pour parler des actions à mener au cours du mandat qui s’ouvre.
 
Aurore Lalucq participera au débat sur le reporting comptable public pays par pays, mesure majeure en faveur de la transparence fiscale, bloqué au Conseil depuis plus de deux ans.
 
Pierre Larrouturou, shadow rapporteur du budget 2020, participera au débat pour le vote de ce budget en session plénière.
 
- Mercredi 23 octobre :

Aurore Lalucq participera à une réunion sur les thématiques des énergies renouvelables et l'efficacité énergétiques dans le cadre du Green New Deal.
 
Pierre Larrouturou accueillera une délegation de militants de Nouvelle Donne au Parlement européen.

Sylvie Guillaume visite le Centre européen des consommateurs basé à Kehl en tant que membre suppléante de la commission Marché intérieur et protection des consommateurs.
 
 
Délégation de la gauche sociale et écologique
288, boulevard Saint-Germain
75007 PARIS
www.social-ecologie.eu