Mesurez en dixièmes de seconde le temps qu’il faut
pour prononcer le mot « éternité ».

Jean Tardieu
 
Portraits selfies - Aurillac (15) - Juillet 2017 © Association Éclat / Festival d’Aurillac
ARCHIVAGE OFFICIEL
DE MILLE HUIT CENT QUATRE-VINGT-SIX VISAGES
Une archéologie contemporaine d’Aurillac

En juin 2017, Les Souffleurs commandos poétiques ont infiltré la ville d’Aurillac. Au fil de leurs rencontres, ils se sont livrés à une gigantesque cueillette des autoportraits et des mots des habitants, jusqu’à constitution d’un véritable trésor rassemblant des centaines de poèmes et mille huit cent quatre-vingt-six visages.

Sur décision officielle du conseil municipal, cet ensemble de portraits et de mots vient d’être déposé, le 8 mars dernier, aux archives municipales d’Aurillac. Il constitue une archéologie contemporaine de la ville d’Aurillac aujourd’hui.

Et qui sait, dans des dizaines ou des centaines d’années, un historien du futur découvrira peut-être ce témoignage offert par les habitants…
 
 
Pour en savoir plus sur l'œuvre Tornade selfies, cliquez ici

 
LABORATOIRE DE POÉSIE APPLICABLE
Œuvres de poétisation des territoires & liens avec les archives
 
__________
-
Rendre compte des lignes qui bougent.
Des regards qui se décalent.
Faire récit des travaux menés, des expérimentations, des rencontres.
Restituer une matière artistique et collective à notre mémoire vivante
__________
 
Les Souffleurs affirment que l'œuvre est un processus qui se construit avec les territoires, les villes, les habitants qu'ils rencontrent. C'est cet ensemble qui permet l'émergence de l'œuvre et la transformation du monde grâce au regard poétique.
 
Il est pour eux essentiel qu'au delà de l'incandescence des moments vécus, ces travaux laissent des empreintes dans le temps, en imprègnent les archives pour mémoire, et ainsi continuent d'infuser, de se sédimenter, devenant ainsi une matière collective d'analyse et de réflexion futures. 
Au travers des liens que les Souffleurs développent avec les archives ils continuent de creuser la question de la transmission.
 
Les travaux darchivage en cours

 
Visite des archives municipales d’Aubervilliers
2017 -  © Les Souffleurs commandos poétiques
 
 
 
 
 
À l’issue de leurs résidences et de leurs projets de « territoires » au long cours, les Souffleurs déposent en archives l'ensemble des matériaux recueillis (photographies, œuvres collectives, poèmes, bilans, documents administratifs, etc.).
 
En cours :
  • Archivage aux archives départementales de Chamarande de la matière recueillie pendant les trois années de Folies douces en Arpajonnais
    -
  • Archivage aux archives municipales d’Aubervilliers de lensemble des documents de coordination de la Folle tentative d’Aubervilliers
 
Focus sur le partenariat avec les archives municipales dAubervilliers
 
Depuis 2012, les Souffleurs commandos poétiques et l’équipe des  archives municipales d’Aubervilliers travaillent de concert autour du Trésor poétique municipal mondial d’Aubervilliers.
 
Cette œuvre collective au long cours s’inscrit dans le temps géologique des archives municipales : les précieuses paroles poétiques cueillies tout au long de l’année par les Souffleurs sont minutieusement référencées et versées aux archives de la ville. Avec le soutien des archivistes, le Trésor poétique est conservé à destination des générations actuelles et des générations à venir.                                                 
 
En savoir plus sur les archives municipales d’Aubervilliers
 
Visite des archives municipales d’Aubervilliers
2017 -  © Les Souffleurs commandos poétiques
 
 
 

 

Les Souffleurs commandos poétiques
 
 
 
Si vous ne souhaitez plus recevoir d'informations de notre part,
vous pouvez nous le signaler en cliquant sur ce lien :