Je ne suis fou que par vent du nord-nord-ouest. 
Quand le vent est au sud, je sais distinguer la poule de l'épervier.

Hamlet Acte 2, scène 2 - William Shakespeare
 
Les Regardeurs à Aubervilliers... enfin en haut !

 © Les Souffleurs commandos poétiques - Mai 2015

Actualités des Territoires poétiques

> La Folle Tentative d'AubervilliersLevées d'écritures vagabondes
[Résidence permanente à Aubervilliers (93)]


Envole-toi, ô mon oiseau
Envole-toi où il te semble bon d’aller
La chanson est terminée
Il est inutile que je te force à rester en cage
Envole-toi par le vaste ciel


Chanson populaire (Bangladesh)
Trésor poétique d’Aubervilliers – texte n°155
Déposé en bengali par Bisty Mondal le 23 février 2014 – traduit par Jehan Hasnat

 
 
Extraits du Trésor poétique municipal - Levées d'écritures vagabondes 2014
> RDV Samedi 13 juin 2015 
Fête de la ville et des association d'Aubervilliers (93)
Entre 16h00 & 17h00 - Square Stalingrad - Aubervilliers

Depuis deux ans, la Fête de la ville et des associations d’Aubervilliers est le théâtre de Levées d’écritures poétiques issues du Trésor poétique d'Aubervilliers. Des manifestations douces et furtives dans l’espace public destinées à faire
 « danser » le trésor poétique dans la ville.

Le Trésor poétique d’Aubervilliers, « premier trésor poétique municipal mondial », créé en 2011, est un arbre qui grandit, se déploie, puise sa sève dans le terreau des langues des êtres humains et de leur patrimoine culturel pour l’offrir à la mémoire collective de la ville.
 

 
> Folies douces : Restitution de l'étude botanique
[Résidence d'implantation territoriale (2014-2017) 
 sur les communes d'Arpajon, La Norville et Saint-Germain-lès-Arpajon (91)]
 
 
La graine retient le temps. Nous ne savons pas jusqu'à quel point, elle non plus. 
Elle attend le moment venu. Elle retient et elle efface le temps.
Entre l'instant de sa naissance, à partir du fruit, et l'instant de sa croissance, il ne se passe rien. 
Rien pendant des semaines, des mois, des années. Parfois des siècles. 
Ce rien efface le temps mais il contient la vie. (...) et pourtant, une graine, c'est petit.

Gilles Clément, Jardins, Paysages et génie naturel (Leçons inaugurales du Collège de France)
  

 
Le Gourbi de Bey-Ber-Ji-Leh, légendaire habitant du bois de la Garenne à La Norville (91)
 
 
 
 
 
> RDV mercredi 10 juin 2015 
« Quelques graines pour une fleur rare » : étude botanique
18h00 devant la salle  Pablo Picasso, Chemin de la Garenne, face au n°70 - La Norville (91)
 
Maïda Chandèze-Avakian, sociologue, photographe et illustratrice, a posé amoureusement son regard depuis septembre 2014 sur ce territoire pour en tracer des contours inédits et restituer ensuite aux Souffleurs et au territoire les fruits de ses recherches et rencontres. 
 
Elle présentera in situ son travail au sein d' une installation plasticienne vivante, avec la complicité des Poétiques sentinelles, habitants de ces trois villes. 
 
Depuis septembre 2014, Les Souffleurs commandos poétiques s'implantent sur les communes d'Arpajon, La Norville, Saint-Germain-lès-Arpajon (91).
 
Une première saison d’infiltrations douces sur le territoire composée d'Apparitions/Disparitions sur les places publiques et les marchés, d'Effractions de la parole dans les salles de classes, de la création des Poétiques sentinelles - groupe d'habitants engagés dans une manufacture de regards poétiques portés sur leur lieu de vie...

 
Rappel des prochaines dates
 
Au hasard, Balthazar !
pour Et 20 l’été, déambulation dans le 20arrondissement de Paris : 
Samedi 20 juin, entre 15h00 et 18h00 & square du pavillon carré Baudouin entre 19h00 et 21h30
 
Entretiens avec Arthur 
pour l'ouverture du nouveau musée Rimbaud de Charleville-Mézières (08)
Samedi 27 juin 
 
* Poésie vivante
pour Poésie is not dead, festival de street poésie 
Dimanche 28 juin, entre 16h00 et 22h00 - Parc des B uttes Chaumont, Paris 19e
 
* OFF du OFF
au Festival d'Avignon (84)
Du vendredi 10 au mercredi 15 juillet 2015

 

Les Souffleurs commandos poétiques
 
 
 
Si vous ne souhaitez plus recevoir d'informations de notre part,
vous pouvez nous le signaler en cliquant sur ce lien :