Geopolitics Newsletter, août 2017
Dans ce numéro

  Billet du mois                       
 
La fête de la république
 
  Etudes internationales        
 
D'ici et d'ailleurs,  L'Economiste maghrébin, n° 717, du 26 juillet au 09 aout 2017

La crise du Golfe et les enjeux régionaux, in Economiste maghrébin, n° 716, du 12 au 26 juillet 2017
 
  Presse en ligne                    
 
De la démocratie, L'Economiste maghrébin, 25/07/2017
 
Tunisie : en attendant les élections municipales, L'Economiste maghrébin, 10/07/2017
 
 
 
 
Billet du mois
La fête de la république
 
La Tunisie célèbre la fête de la république, mardi 25 juillet.  Prenons la juste mesure de cet acquis symbolique, statutaire et effectif.  Ce fut le couronnement d’une évolution de la pensée politique tunisienne, de l’ère des réformes du XIXe siècle,  à nos jours :
1- Le Pacte fondamental de 1857, qui établit l’égalité des Droits et le Qanoun de  1861, première constitution dans l’aire arabe. Fut-elle ambigüe, sinon approximative et sans praxis électorale, la constitution fait valoir une ambition populaire et suscita la revendication nationaliste, du Destour de 1920 et du Néo-Destour qui lui succéda.
2-  Sous la direction du leader Habib Bourguiba,  la mobilisation des composantes populaires, dans la lutte nationale, les érigea comme acteurs politiques. L’indépendance nationale mit en œuvre la décolonisation et assura le renouvellement de la classe politique, écartant les privilégiés du « pouvoir makhzen ».
3- La proclamation de la République, en 1957, traduit cette promotion, dans les faits. Les sujets du bey s’érigent désormais, en citoyens. La caste nobiliaire de la famille princière perd ses privilèges et rejoint «le tiers- Etat». La cérémonie du baisemain, supprimée par le bey populaire Moncef et rétablie, par son successeur, fut abolie.
4- L’institution de la scolarité obligatoire érige l’école, le lycée et la faculté, en ascenseur social, transgressant les inégalités d’antan. La mise en œuvre des programmes de développement social attestèrent cette volonté de promotion globale.
 La révolution tunisienne reprend le flambeau et corrige le tir. Elle fait valoir la promotion citoyenne statutaire postindépendance et parachève l’application du processus républicain, dans sa praxis institutionnelle et sa vision sociale. Priorités actuelles évidentes, le traitement des attentes, le respect de la praxis égalitaire et démocratique et la promotion de la souveraineté nationale, confortée  l’ouverture des horizons.
 
Etudes internationales
D'ici et d'ailleurs
 
Dés l'indépendance, la Tunisie entretient des relations cordiales avec les USA, rejetant cependant tout alignement formel. Elle se distingua de ses partenaires, dont la décolonisation fut marquée par un rapprochement avec l'URSS. C'est, dans ce contexte qu'eut lieu la première visite du président Habib Bourguiba aux États-Unis (3 au 5 mai 1961). Le président John Fitzgerald Kennedy lui réserva  un accueil solennel, en tant qu'héros de  la libération, leader du mouvement de la décolonisation et soutien de la lutte algérienne.
 
Lire la suite sur le site...
 
 
La crise du Golfe et les enjeux régionaux
 
Plus que les batailles, la crise du Golfe qui a lieu, dans les marges des scènes de combat, en Syrie, en Irak, au Yémen et en Libye, semblent redéfinir “l'équation arabe”. Ce concept est d'ailleurs rarement utilisé par les analystes géopolitiques qui sont les chroniqueurs de la conjoncture, sinon de l'instant. Peut- être renient-ils volontiers, aux pays arabes, le statut d'acteurs, vu l'état d'hégémonie et de dépendance. Relativisant leurs responsabilités, le journal Le Monde titre son analyse : “la malédiction moyen-orientale” (chronique internationale, Alain Frachon, 16 juin 2017).  Les défis actuels dépassent le cadre des Etats-nations. Fait évident, l'aire arabe est certes l'enjeu des puissances internationales et régionales; mais rien ne permet de nier la dynamique interne, fut-elle l'objet de velléité de blocage, dans l'état actuel de la stratégie du chao !
 
 
Articles dans la Presse en ligne
 
De la démocratie ... !, L'Economiste maghrébin, 25/07/2017
 
 
Tunisie : en attendant les élections municipales, L'Economiste maghrébin,10/07/2017
 
 
_____________________________________________________________
Merci d'être abonné à cette newsletter
Pr. Khalifa CHATER
 
 
Geopolitics Newsletter, Khalifa CHATER, http://www.khalifa-chater.com