Le vent siffle en moi.
 
Je suis nu.
 
Maître de rien ni de personne,
pas même de mes certitudes,
je suis mon visage dans le vent,
face au vent,
et je suis le vent qui frappe mon visage.
 
Eduardo Galeano - in Le Livre des étreintes - éd. Lux

 
Tornade selfies - avril 2016 - Châlons-en-Champagne © Les Souffleurs commandos poétiques
TORNADE SELFIES, une tempête de nos figures
Œuvre à fort potentiel de participation collective
 
Samedi 8 juillet 2017
Entre 14h00 et 18h00
Au Parapluie - Centre International de Création Artistique
4, route du Parapluie, Naucelles (15)

Avec l’Association ECLAT
 
Dans une immense tornade de visages, 1 249 portraits selfies dansent, mélangés avec des milliers de poèmes du monde entier, brassés dans un grand vortex ascendant.
 
Les Souffleurs invitent les habitants d’Aurillac à retrouver leur visage dans la Tornade et à plonger leur regard dans un jardin de littérature éphémère...
 
Cet ensemble de portraits viendra ensuite nourrir les archives de la ville, constituant un véritable trésor moderne, une archéologie contemporaine de celles et ceux qui font la ville d’Aurillac aujourd’hui.
 
Pour venir d’Aurillac :
Des navettes gratuites (Aller-Retour) sont mises à disposition de 13h30 à 17h30 (toutes les 30 min).
Arrêt au Square Vermenouze et au Parking du Centre Social de Marmiers.
 
 
 
LES AUTRES RENDEZ-VOUS 
 
> Apparitions/Disparitions
 
Apparitions/Disparitions
© Les Souffleurs commandos poétiques
 
 
 
 
 
 
> CENTRE-VILLE DE LIBOURNE (33)
Dans le cadre du festival Fest’Arts 
Jeudi 3, vendredi 4 et samedi 5 août
Toute la journée
 
Les Souffleurs proposent une métaphore poétique du flux informatif anonyme en chuchotant dans les oreilles des hommes à l’aide de cannes creuses des secrets poétiques, philosophiques et littéraires.
 
Ils opposent ainsi à l’incertitude générale du signalement la posture provocante de la tendresse...
 
 
 
 
 
 
 
 

Les Souffleurs commandos poétiques
 
 
 
Si vous ne souhaitez plus recevoir d’informations de notre part,
vous pouvez nous le signaler en cliquant sur ce lien :