ONS - Lettre d'information - AVRIL 2019
 
 
Association  loi 1901 à but non lucratif
Les actualités de l'Observatoire
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
SUIVEZ- NOUS
SUR
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
Quel avenir pour l’ONS ?
 
Quand le dicton populaire dit ; en avril, ne te découvre pas d’un fil, et bien ce début de mois d’avril 2019 ne le démentira pas.
 
Le comité action de l’ONS a décidé d’annuler le prochain colloque « Je dors donc je suis » prévu le 18 mai prochain.
 
Ça aussi, ça jette un froid !
C’est ainsi, principe de réalité oblige.
Nous nous étions fixé 60 inscriptions au 30 mars et nous sommes arrivés à 30.
Tout d’abord, nous sommes désolés pour celles et ceux qui se sont inscrits. Nous rembourserons les places, bien évidemment.
 
Le programme était alléchant et permettait d’aborder le sommeil par d’autres biais que les formations  proposées dans les écoles… d’autres bandes, d’autres lignes comme la poétique, les neurosciences, la psychanalyse, le conte, la musique… toujours en lien avec la sophrologie. Cela restera un rêve co-construit avec les intervenants que nous remercions chaleureusement, Luc Audouin, Stéphane Giraudeau, Marcella, Virginie Houard, Thuy Kieu Virginie Vuong, Xavier de Fouchécour, Sylvie Bendavid-Altmann, Françoise Gibaud, Dominique Bolusset-Sabisch.
 
Cette annulation nous interroge. La réponse que Stéphane Giraudeau, ancien président de l’ONS, nous a adressée est sûrement une part de l’explication :
« C’est bien sûr une déception pour l’ONS et un grand regret de ne pouvoir partager cette expérience avec vous…
Le sommeil a l’air moins mobilisateur pour les sophrologues aujourd’hui : les écoles proposent toutes une formation dédiée, et l’info santé est très riche sur ce sujet, alors ils se sentent peut-être moins concernés par un colloque sur ce thème.
En tout cas bon courage pour la suite, je suis évidemment partant si vous voulez retenter le coup sur une prochaine date. »
 
Au-delà de l’explication liée à la thématique, l’équipe du Conseil d'administration se pose la question de la mission de l’ONS et de son rapport avec ses adhérents. Dans cette « aventure colloque », nous avons non seulement construit le programme, mais aussi informé des contenus via les posts Facebook et les Newsletters. Dans la dernière, nous avons avisé des risques d’annulation et nous avons envoyé cette question :« Pourquoi « le sommeil » ne prend-il pas ? 
Merci de nous dire ce qui vous empêche de participer à l’événement : date, prix, disponibilité, sujet, programme, intervenants…»
Et bien, nous n’avons reçu aucune réponse. Rien. Nada. Encéphalogramme plat.
Il n’y a pas que le sommeil qui ne prend pas, l’ONS non plus.
 
 
 
Nous allons proposer une Assemblée générale pour parler de l’ONS, de son avenir et de la possibilité de mettre fin à l’association.
En tant que Présidente de l’ONS depuis Janvier 2018, je n’ai pas d’état d’âme. Je prends acte. J’accueille. J’ai juste été heureuse de participer à cette association, depuis le début, de vivre de chouettes et profonds échanges, de frictions aussi. La vie, quoi !
 
Comme dit Héraclite, « le monde est une harmonie de tensions. »
 
Ce que je souhaiterais, c’est que cette Assemblée générale soit l’occasion de poser les bonnes questions sur la place de l’ONS dans le paysage sophrologique français ; se poser la question de son ancrage, de son objet et de sa légitimité.
Je vous assure que ces 3 questions soulèvent, à elles seules, la question de la formation et de la reconnaissance de la profession de sophrologue aujourd’hui en 2019.

Si vous souhaitez réagir à cette lettre, vous pouvez le faire grâce à cette adresse mail : contact@observatoire-sophrologie.fr
Dans vos "non-réactions" mentionnées précédemment, l'idée n'est pas de chercher à vous culpabiliser mais simplement à faire prendre conscience qu'il y a quelque chose qui ne va pas et que c'est là-dessus que l'on peut agir. Une non-réponse est aussi une réponse.
 
Véronique Pons, Présidente de l'ONS.
 
Observatoire National de la Sophrologie
www.observatoire-sophrologie.fr