NUMÉRO 44 > FÉVRIER 2011
 

Nouvelles du rÉseau •• Nouvelles des partenaires •• Publications •• activitÉS À venir

En bref...

Étudiants rÉunionnais dans les rÉgions du QuÉbec – Renouvellement de l’entente

La ministre de l'Immigration et des Communautés culturelles du Québec, Mme Kathleen Weil, a accueilli une délégation de représentants de l'Île de La Réunion et a procédé, le 19 janvier dernier, à la signature officielle du nouveau protocole de coopération en matière de mobilité étudiante. Lire la suite...

Louise Bureau : dÉpart de CÉgep international

Louise Bureau, agente principale à Cégep international depuis février 2008, quittera son poste le 28 février prochain. Louise Bureau a accompagné Cégep international au cours de ces trois années marquées par une très forte croissance de nos activités. Lire la suite...

Marque de confiance de la Nouvelle-CalÉdonie envers les cÉgeps

C’était en planification depuis le début de l’automne et le tout s’est concrétisé le 7 janvier dernier par l’arrivée dans le réseau collégial de dix étudiantes et étudiants de la Nouvelle-Calédonie et plus précisément de sa Province Nord. Lire la suite...

Mission de promotion de l'Éducation quÉbÉcoise au Mexique

Nathalie Landry, conseillère pédagogique au Cégep de Saint-Félicien et Nathalie Dubois, responsable du recrutement international à Cégep international, ont participé à la mission de promotion de l'éducation québécoise. Lire la suite...

Vers un plan de travail 2011-2015 de CÉgep international

Plusieurs consultations ont été menées au cours des derniers mois autour du prochain plan stratégique de Cégep international. Une conférence de Gilles Breton sur l’internationalisation de l’enseignement supérieur présentée lors du Forum des directeurs généraux des cégeps en novembre à Québec a permis de cerner des enjeux majeurs dont on devra tenir compte au cours des prochaines années. Lire la suite...

activitÉs internationales des cÉgeps de la grande rÉgion de QuÉbec

Lors de cette rencontre du 14 janvier, à venir les quatre cégeps de la ville de Québec et celui de Lévis-Lauzon conviaient les membres de leur personnel ainsi que des partenaires du milieu à réfléchir à l’action internationale des cégeps pour répondre aux défis et attentes de la communauté locale et régionale. Lire la suite...

MobilitÉ enseignante

La date de tombée pour le prochain appel à projets de mobilité enseignante est le 1er mars 2011 pour les projets se déroulant de mai à octobre 2011. Les normes régissant ce programme sont disponibles sur notre site internet.
Lire la suite...

CÉgep international participe À un sÉminaire europÉen organisÉ À Budapest

Cégep international, représenté par son président M. Hervé Pilon, a été invité à présenter les cégeps comme modèle d’enseignement supérieur technique dans le cadre d’un séminaire européen organisé par European Association of Higher Education (EURASHE). Lire la suite...

HaÏti : volontÉ d’intervention pour la reconstruction

Un an après le séisme, force est de constater que les efforts de reconstruction d’un système d’éducation publique de qualité demeurent au stade du balbutiement. Cégep international s’est associé à l’ACCC, Éducation internationale et la Fondation Paul Gérin-Lajoie pour proposer à l’ACDI une intervention pluriannuelle en appui au développement de la formation professionnelle et technique ainsi qu’aux petits métiers. Lire la suite...

Forces AVENIR au collÉgial : valoriser les projets internationaux

Créé en 1998, Forces AVENIR est un programme de reconnaissance de l'engagement étudiant soulignant la force, le talent et l'excellence de ces étudiants pour qui l'engagement est devenu un mode de vie. Chaque année, Forces AVENIR reçoit plus de 200 candidatures de jeunes actifs et engagés qui, portés par leur passion et leur désir d'un monde meilleur, dépassent leurs limites dans des projets extraordinaires. Lire la suite...

 

Étudiants rÉunionnais dans les rÉgions du QuÉbec –
Renouvellement  de l’entente entre le gouvernement du QuÉbec
et le Conseil RÉgional de la RÉunion


La signature de l'entente par la ministre de l'Immigration et des communautés culturelles, Mme Kathleen Weil et par Mme Yolaine Costes, vice-présidente déléguée à la continuité territoriale, à la mobilité et aux Terres australes et antarctiques françaises, en présence de la consule générale de France au Québec, Mme Hélène le Gal.

La ministre de l'Immigration et des Communautés culturelles du Québec, Mme Kathleen Weil, a accueilli une délégation de représentants de l'Île de La Réunion et a procédé, le 19 janvier dernier, à la signature officielle du nouveau protocole de coopération en matière de mobilité étudiante. « Grâce à cette entente, des jeunes Réunionnaises et Réunionnais viennent étudier dans différentes régions du Québec pour acquérir une formation professionnelle qualifiante et des expériences de travail valorisantes. Quant aux régions qui ont besoin de main-d'œuvre qualifiée, elles bénéficient de la venue de ces jeunes tant sur le plan social, économique que culturel. Les avantages de la coopération entre le Québec et La Réunion sont indéniables », a déclaré la ministre Weil.

En favorisant la mise en œuvre de projets de mobilité étudiante entre La Réunion et le Québec, le nouveau protocole permettra à quelque 400  jeunes Réunionnais d'étudier au Québec au cours des quatre prochaines années.

Des centaines d'Étudiants rÉunionnais au QuÉbec

Le dispositif de coopération entre le Québec et La Réunion a permis d'accueillir, entre 2004 et 2010, 977  étudiants réunionnais. L'analyse des premières cohortes arrivées au Québec, soit celles de 2004 à 2007, indique que près de 60 % des étudiants ont obtenu ou sont en voie d'obtenir un diplôme d'études collégiales techniques.

Mme Yolaine Costes, porte-parole de la délégation réunionnaise, se réjouit de cette coopération et souhaite son élargissement éventuel. « Le Conseil régional de La Réunion entend poursuivre ses efforts en matière de mobilité professionnelle vers le Québec. Le gouvernement souhaite maintenir le dispositif actuel pour les étudiants du niveau collégial et concevoir des dispositifs complémentaires », a souligné Mme Costes.

Les représentants réunionnais ont visité trois des régions du Québec qui accueillent des étudiants : la Mauricie, le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

Un apport pour les rÉgions du QuÉbec

Présentement, 222 étudiantes et étudiants réunionnais diplômés ont choisi de s'établir en région et 75 % d'entre eux travaillent dans leur domaine de formation.

La délégation de La Réunion était composée de : Mme Yolaine Costes, vice-présidente déléguée à la continuité territoriale, à la mobilité et aux Terres australes et antarctiques françaises, et de M. Aftab Sandooyea, directeur de l'éducation et de la mobilité du Conseil régional de La Réunion. Étaient aussi présents à la cérémonie de signature la consule générale de France au Québec, Mme Hélène le Gal, Mme Sandrine Péria-Simbin, ainsi que des représentants de l'Agence de l'Outre-mer pour la Mobilité et de Cégep International représenté par Michel Gravel, membre du conseil d’administration, Nathalie Dubois, responsable du recrutement international et Evelyne Foy, directrice générale.

Consultez aussi l'article À l'international, une entrevue avec monsieur Marius Cyr : des réunionnais viennent au Québec pour y étudier et y demeurer dans l'Infolettre no 14, 31 janvier 2011.

▲ RETOUR

Louise Bureau : dÉpart de CÉgep international

Louise Bureau, agente principale à Cégep international depuis février 2008, quittera son poste le 28 février prochain. Louise Bureau a accompagné Cégep international au cours de ces trois années marquées par une très forte croissance de nos activités. Louise Bureau, avec sa longue expérience auprès d’organismes de coopération internationale et de développement des communautés autochtones, a su relever les défis et contribuer à offrir avec attention les services aux membres. Nous lui souhaitons « Bon vent » pour la prochaine étape de sa vie et la remercions chaleureusement.

▲ RETOUR

Marque de confiance de la Province Nord (Nouvelle-CalÉdonie)
envers les cÉgeps

C’était en planification depuis le début de l’automne et le tout s’est concrétisé le 7 janvier dernier par l’arrivée dans le réseau collégial de dix étudiantes et étudiants de la Nouvelle-Calédonie et plus précisément de sa Province Nord. Il s’agit d’un autre beau témoignage de confiance de la part des autorités néo-calédoniennes, et plus particulièrement des élus de la Province Nord, qui ont décidé d’accorder du financement à même le budget de cette province pour permettre à un plus grand nombre de jeunes de venir étudier au Québec pour une formation qualifiante de trois années au cégep.

C’est ainsi que le 7 janvier, après quarante heures de voyages et quelques péripéties, ces jeunes ont débarqué au Québec. Immédiatement, trois ont pris la direction du Cégep de Saint-Félicien, un celle du Cégep de Jonquière, quatre sont allés vers le Cégep de Sept-Îles et deux vers le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue.

Selon les deux accompagnateurs, le groupe a su garder le moral et le sourire tout au long de ce long voyage. Autant pour ces nouveaux étudiants que pour le personnel des quatre cégeps, il s’agit d’un défi de taille que d’intégrer tout ce beau monde en milieu d’année et ce malgré le « décalage climatique » à leur arrivée qui les a fait passer de + 32 °C à –15 °C! Ils ont tous été chaleureusement accueillis dans nos établissements et force est de constater qu’ils ont tous un beau parcours devant eux!

Source: France Voisine, Cégep de Saint-Félicien
▲ RETOUR

Mission de promotion de l'Éducation quÉbÉcoise au Mexique


Nathalie Dubois et Nathalie Landry

Nathalie Landry, conseillère pédagogique au Cégep de Saint-Félicien et Nathalie Dubois, responsable du recrutement international à Cégep international, ont participé à la mission de promotion de l'éducation québécoise. Cette mission, qui s’inscrit dans le cadre de l’Initiative gouvernement du Québec-réseaux de l’éducation en matière de recrutement d’étudiants étrangers, avait pour objectif premier le recrutement d’étudiants mexicains dans les établissements d’enseignement québécois. Elle s’organisait autour de deux activités principales :

  • une journée du Québec à Guadalajara sur le thème de l’éducation, comportant un volet exposition et des séances d’information, avec le soutien des secteurs de la culture, de l’immigration et de la recherche;
  • une participation au salon de recrutement d’étudiants Expo Excellencia Universitaria, à Mexico, grâce à un kiosque « Étudier au Québec » regroupant l’ensemble des établissements d’enseignement québécois présents.

Des représentants des trois ordres d'enseignement, du MELS et du MRI ont participé à la mission. Lors du séjour à Mexico, Cégep international a participé à la rencontre de suivi entre la CGUT et le MELS de la réunion du comité de suivi de l’entente de coopération entre le gouvernement des États-Unis du Mexique et le gouvernement du Québec en matière de formation professionnelle et technique.

Selon Nathalie Landry, les représentants du réseau collégial tracent un bilan des plus positifs des deux missions de promotion éducative réalisées au Mexique avec Cégep international depuis 2009. « Ces occasions d’échanges, permettent d'augmenter le rayonnement et l'expertise des collèges au niveau international, et favorisent également les collaborations avec le réseau des Universités technologiques du Mexique. En plus de rendre l’offre de formation plus attrayante grâce à des initiatives de mobilité enseignante et étudiante, les missions ont permis d’assurer le recrutement dans de nouveaux bassins de clientèles étudiantes. Les représentants du réseau collégial sont donc très optimistes quant aux suites de ces missions et les considèrent comme un investissement profitable qui contribue à internationaliser l’offre de formation de nos établissements d’enseignement. »

▲ RETOUR

Vers un plan de travail 2011-2015 de CÉgep international :
Échanges et consultations

Plusieurs consultations ont été menées au cours des derniers mois autour du prochain plan stratégique de Cégep international. Une conférence de Gilles Breton sur l’internationalisation de l’enseignement supérieur présentée lors du Forum des directeurs généraux des cégeps en novembre à Québec a permis de cerner des enjeux majeurs dont on devra tenir compte au cours des prochaines années.  La conférence de Gilles Breton est disponible sur le site Web de Cégep international.

Le  Forum des responsables internationaux, qui a eu lieu le 2 décembre à Montréal, portait essentiellement sur le bilan du processus et sur les axes à privilégier dans nos actions futures pour répondre aux besoins des cégeps et s’arrimer sur le monde. Les responsables internationaux, premiers concernés par l’action internationale au quotidien, ont indiqué leurs attentes et priorités face à l’action de Cégep international. Les points communs qui ressortent sont, entres autres, le nécessaire réseautage entre les cégeps et l’échange de bonnes pratiques. Le besoin de formation, d’accès à des guides, à des modèles d’organisation; le plaidoyer en faveur de la « valeur ajoutée » de l’internationalisation, tant dans la communauté collégiale que dans l’opinion publique, la promotion des cégeps sur la scène internationale, avec un accent particulier dans l’espace francophone, et la mise en valeur de l’enseignement collégial comme modèle viable d’enseignement supérieur, autant de préoccupations exprimées. Une journée de formation sur les démarches migratoires entourant la mobilité internationale avait eu lieu la veille de ce Forum.

▲ RETOUR

ActivitÉs internationales des cÉgeps de la grande rÉgion de QuÉbec

Lors de cette rencontre du 14 janvier, les quatre cégeps de la ville de Québec et celui de Lévis-Lauzon conviaient les membres de leur personnel ainsi que des partenaires du milieu à réfléchir à l’action internationale des cégeps pour répondre aux défis et attentes de la communauté locale et régionale. Pas moins de 150 personnes ont répondu à l’invitation. Les représentants des ministères de la Solidarité sociale et de l’Emploi, des Relations internationales, du MELS, et du MICC ont su tracer quelques éléments de la conjoncture régionale interpellant les cégeps : les besoins de main-d’œuvre au cours des prochaines année dans une région où la très grande majorité de la population (93 %) est née au Canada et où l’arrivée massive d’immigrants suppose une capacité d’accueil et d’ouverture pour faciliter le parcours d’intégration des immigrants.

La formule dynamique de cette rencontre, alliant conférences et ateliers sous forme de « world café », la qualité de l’organisation et de l’animation ont permis à tous les participants d’échanger et de concevoir des actions communes pour l’avenir. Cégep international saura retenir les éléments clés de cette rencontre dans son futur plan d’action.

Un atelier réunissant 45 étudiants de différents cégeps, participants à l’École d’hiver de l’Institut du Nouveau-Monde au Cégep de Sainte-Foy le 13 janvier, a également permis d’entendre les jeunes s’exprimer sur la notion d’un « cégep ouvert sur le monde » et sur leur vision de la mobilité internationale. Leur préoccupation de mieux comprendre les différences culturelles et de s’inscrire comme citoyens du monde engagés ressortait très clairement de ces discussions.

Signalons enfin qu’une rencontre régionale avait eu lieu en octobre au Cégep de Saint-Félicien avec les représentants des cégeps de cette région soit Alma, Chicoutimi et Jonquière dont nous avons rendu compte dans le bulletin L’Internationale de novembre dernier. Cégep international a également pu profiter de la rencontre organisée par la Table régionale d’éducation de la Mauricie en novembre pour entendre les propos relatifs aux défis de l’internationalisation dans cette région.

▲ RETOUR

MobilitÉ enseignante

La date de tombée pour le prochain appel à projets de mobilité enseignante est le 1er mars 2011 pour les projets se déroulant de mai à octobre 2011. Les normes régissant ce programme sont disponibles sur notre site internet au http://www.cegepinternational.qc.ca/fr/mobilite-enseignante.

Depuis la création du programme, la majorité des projets a été réalisée en Europe, le quart dans les Amériques, et les autres sont répartis en Afrique, en Asie et en Océanie. On note aussi que 65 % des projets proviennent des enseignants du secteur technique. Les séjours à l’étranger se déroulent principalement durant les mois de décembre et janvier ou encore entre les mois de mai et août. Les demandes sont diversifiées et de qualité, démontrant bien la pertinence de ce programme.

Cégep international a produit une revue numérique Les enseignants des cégeps à travers le monde qui présente douze témoignages d’enseignants ayant obtenu un soutien financier dans ce cadre du programme. Pour la consulter et la promouvoir auprès des enseignants : www.cegepinternational.qc.ca

▲ RETOUR

CÉgep international participe À un sÉminaire europÉen
organisÉ par EURASHE à Budapest

Cégep international, représenté par son président M. Hervé Pilon, a été invité à présenter les cégeps comme modèle d’enseignement supérieur technique dans le cadre d’un séminaire européen organisé par European Association of Higher Education (EURASHE) portant sur l’enseignement supérieur court (équivalent du DEC technique) dans différents pays européens. Réunissant 104 participants de 18 pays, cette conférence examinait les résultats d’une étude sur ce type d’enseignement en regard des réformes engendrées par le processus de Bologne.

La présentation des deux invités nord-américains sur les cégeps et sur les Community Colleges des États-Unis servait à établir des comparaisons entre ce niveau d’enseignement « professionalisant » en Europe et ici.  Selon l’un des organisateurs de la conférence, Hans Daale des Pays-Bas, « les cégeps et les community colleges ont fait la preuve de leur pertinence, de la qualité de leurs programmes et de leur expérience en matière de formation continue et de formations de type AEC et peuvent servir d’exemple en Europe où l’on doit répondre aux défis de l’employabilité et de la flexibilité des parcours ».

L’étude d’EURASHE sur l’enseignement supérieur court en Europe sera bientôt accessible sur le site web de Cégep international.

▲ RETOUR

HaÏti : volontÉ d’intervention pour la reconstruction

Un an après le séisme, force est de constater que les efforts de reconstruction d’un système d’éducation publique de qualité demeurent au stade du balbutiement. Cégep international s’est associé à l’ACCC, Éducation internationale et la Fondation Paul Gérin-Lajoie pour proposer à l’ACDI une intervention pluriannuelle en appui au développement de la formation professionnelle et technique ainsi qu’aux petits métiers. Une rencontre est prévue à l’ACDI le 9 février prochain afin de préparer le dépôt d’une proposition répondant aux critères de l’ACDI et du gouvernement haïtien.

L'Agence canadienne de développement international a annoncé le lancement de deux nouveaux appels de propositions pour le financement de projets réalisés par des organisations canadiennes qui travaillent avec des partenaires dans les pays en développement. Ces appels sont composés d'un appel de propositions annuel d'une valeur minimale de 2 M$, et d'un appel de propositions d'une valeur d'au plus 2 M$ qui sera accordé deux fois par année. Ces appels sont lancés dans le cadre du nouveau Programme des partenaires pour le développement de l'Agence canadienne de développement international, qui a été annoncé le 22 juillet dernier.

L'ACDI lance par ailleurs deux appels pour le financement, sur une période d'au plus cinq ans, de projets de développement international :

  • un appel de propositions de 110 M$ pour des projets évalués à un minimum de 2 M$ avec une échéance pour présenter les propositions au 31 mars 2011.
  • un appel de propositions de 30 M$ pour des projets évalués entre 100 000 $ et 2 M$ avec une échéance pour présenter les propositions au 28 avril 2011.

Quelques cégeps explorent la possibilité de déposer des projets dans ce cadre. L’information est disponible à l’adresse suivante :
http://www.acdi-cida.gc.ca/acdi-cida/ACDI-CIDA.nsf/fra/NAT-122151530-RRR

▲ RETOUR

Forces AVENIR au collÉgial : une occasion
de valoriser les projets internationaux

Créé en 1998, Forces AVENIR est un programme de reconnaissance de l'engagement étudiant soulignant la force, le talent et l'excellence de ces étudiants pour qui l'engagement est devenu un mode de vie. Chaque année, Forces AVENIR reçoit plus de 200 candidatures de jeunes actifs et engagés qui, portés par leur passion et leur désir d'un monde meilleur, dépassent leurs limites dans des projets extraordinaires. Forces AVENIR veut faire connaître à la population la contribution exceptionnelle de ces jeunes leaders afin qu'ils deviennent, pour leur communauté, des exemples de réussite.

Forces AVENIR est un organisme à but non lucratif qui vise à reconnaître, à honorer et à promouvoir l'engagement de la jeunesse dans des projets qui enrichissent le savoir, qui suscitent le goût de la réussite, le dépassement personnel et le développement du sens civique, contribuant à la formation de citoyens conscients, actifs et responsables, à la fois enracinés dans leur collectivité et ouverts sur le monde.

Nous vous invitons à parler de Forces AVENIR aux étudiants ayant réalisé des projets de mobilité étudiante ou autres actions touchant l’engagement international afin qu’ils soumettent leur candidature dans l’une des catégories : AVENIR PROJET ENGAGÉ ou AVENIR ÉTUDIANT ENGAGÉ.

Les étudiants des collèges participants qui désirent s'inscrire sont invités à déposer leur candidature au bureau de la vie étudiante de leur cégep d'ici le 31 mars 2011. Consultez le site Internet www.forcesavenir.qc.ca pour en connaître davantage sur le programme Forces AVENIR au collégial.

▲ RETOUR

Nouvelles du rÉseau

Partenariat entre le Collège de Bois-de-Boulogne et le Lycée Cassin-Frey de Strasbourg
pour le développement de projets internationaux

Le 26 octobre dernier, le Collège de Bois-de-Boulogne et le Lycée Cassin-Frey de Strasbourg en France concluaient une entente afin de mettre sur pied des projets et des échanges internationaux dans le cadre du programme de Techniques de l’informatique.

L’entente entre les deux établissements fait suite à la mission exploratoire en France à l’hiver dernier de Mme Renée Boisclair, directrice adjointe à la Direction des études et des services aux étudiants, secteur de la formation technique, et de Mme Jeannine Malo, coordonnatrice du programme de Techniques de l’informatique. Des représentants du Lycée Cassin-Frey étaient à Montréal du 20 au 26 octobre afin d’élaborer les éléments du partenariat et de signer l’entente. Les enseignants du programme de Techniques de l’informatique ont participé aux activités organisées dans le cadre de cette visite.

Parmi les activités qui pourront être mises sur pied dans un premier temps, on compte notamment des échanges d’enseignants favorisant le développement professionnel et la création de formations « en ligne » entre les institutions.

Source : Anne-Marie Godbout
▲ RETOUR

Le CETAB + du Cégep de Victoriaville reçoit la visite d’une délégation brésilienne

Le Centre d'expertise et de transfert technologique en agriculture biologique (CETAB+) du Cégep de Victoriaville a récemment reçu une délégation du Paranà (Brésil) dans le cadre de la mission Agro au Québec. Cette mission s'inscrit dans le cadre d'une convention de coopération signée entre le Québec et l'état du Paranà au Brésil. Cette mission vise à développer une coopération sur le plan de l'agriculture biologique, un secteur priorisé par le Brésil.

Les activités du CETAB +, son implication dans le développement de l'agriculture biologique et ses nombreux projets rendent sa visite incontournable. Le CETAB + a profité de cette rencontre pour faire connaître son historique, sa mission, sa vision, ses réalisations et ses nombreux projets en agriculture biologique.

Source : Serge Préfontaine
▲ RETOUR

Cégep de La Pocatière – Des élèves de Techniques de comptabilité
et de gestion en voyage d’affaires à Chicago

Neuf élèves du programme de Techniques de comptabilité et de gestion du Cégep de La Pocatière ont séjourné à Chicago du 9 au 14 octobre dernier pour s’initier au commerce international et améliorer la pratique de la langue anglaise. Ce voyage a permis aux élèves de rencontrer des intervenants socio-économiques du Midwest et de développer des contacts avec des gens reliés au commerce international.

En effet, les élèves ont assisté à différentes conférences, rencontres et visites. Les élèves ont été reçus chaleureusement à la Délégation du Québec à Chicago, au Consulat général du Canada et au Chicago Center for Green Technology. De plus, les élèves se sont rendus au Chicago Board of Trade parquet de la bourse pour les céréales et chez Eli’s Cheesecake Factory qui exporte des gâteaux au fromage à travers le monde.

Ce voyage a permis aux élèves de développer des compétences reliées à la planification et à l’organisation d’un projet à l’international et d’avoir une meilleure connaissance du marché du Midwest américain.
Grâce à ce genre de projet, le programme de Techniques de comptabilité et de gestion du Cégep de La Pocatière augmente son offre d’activités reliées à l’internationalisation.

Source : Marie Dallaire
▲ RETOUR

La Table régionale de l’éducation de la Mauricie présente le colloque
Pour une action concertée à l’international

L’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) s’est faite l’hôte, le 12 novembre, du colloque Pour une action concertée à l’international de la Table régionale de l’éducation de la Mauricie (TREM), un événement visant à tracer un portrait de l’internationalisation des établissements de formation de la région ainsi qu’à identifier les perspectives de développement en partenariat dans ce secteur d’activité.

« Ce colloque est issu de la volonté de tous les ordres d’enseignement de la région de mettre en commun leurs forces afin d’améliorer leurs interventions sur la scène internationale, de déclarer M. Michel Morin, président de la TREM et directeur général de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy. Dans les faits, chaque établissement travaille à des degrés divers sur l’internationalisation de ses activités. Cependant, ces actions sont menées de façon individuelle. Pour relever le défi de la mondialisation et répondre à une compétition en croissance, il apparaît nécessaire que les institutions d’enseignement de la région, ainsi que leurs partenaires socioéconomiques, travaillent de concert au développement de la dimension internationale de la formation en Mauricie. L’événement tenu le 12 novembre, à l’UQTR, poursuit cet important objectif. »


M. Ghislain Bourque, recteur de l'UQTR,
vice-président de la Table régionale de l'éducation de la Mauricie (TREM),
M. Michel Morin, drecteur général de la Commission scolaire Chemin-du-Roy, président de la TREM et M. Sylvain Benoît, directeur du Bureau des relations internationales de l'UQTR.

Le colloque Pour une action concertée à l’international a réuni une centaine de participants, issus des établissements d’enseignement de la région (commissions scolaires, cégeps, collèges et université) ainsi que d’organismes gouvernementaux et socioéconomiques. L’événement s’est ouvert en présence de Mme Amina Chaffaï, conseillère politique de la ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, Mme Julie Boulet.

Pour mener à bien ce plan, la TREM propose également la création du Comité international mauricien de l’éducation, lequel aura pour mandat de favoriser la concertation des efforts de formation et de recherche ainsi que des expertises des établissements d’enseignement en matière d’internationalisation, en vue du développement social et économique de la Mauricie.

Les priorités de ce comité s’articuleront autour de différents objectifs : augmenter les possibilités de recrutement international, accroître la mobilité internationale des étudiants, des élèves, des professeurs et des enseignants de la Mauricie, établir des masses critiques interétablissements en matière de coopération internationale et de transfert d’expertises, ainsi que favoriser une meilleure collaboration entre les établissements de formation et leurs partenaires socioéconomiques, sur la scène internationale.

Source : Nancy Bastien
▲ RETOUR

Le Cégep de Sept-Îles conclue une entente
avec l’Institut universitaire de technologie de Nice!

Le Cégep de Sept-Îles vient de s’entendre avec l’Institut universitaire de technologie de Nice (I.U.T.) sur la Côte d’Azur, afin de permettre à des étudiants d’effectuer des stages dans leurs établissements, dès la session d’hiver 2011.

Cet accord touche essentiellement les étudiants de Technologie de maintenance industrielle (TMI) du Cégep de Sept-Îles et ceux de Qualité, logistique industrielle et organisation (QLIO) de Nice. Déjà 2 étudiants niçois ont confirmé leur présence pour la prochaine session. En plus d’un stage, l’un deux suivra des cours du programme de maintenance industrielle. La porte est également ouverte aux étudiants de chez nous pour effectuer un stage sur la Côte d’Azur.

Depuis quelques années, d’autres ententes impliquant les étudiants de TMI du Cégep de Sept-Îles avec nos voisins européens ont été établies. Entre autres, le collège accueille depuis 2007 des jeunes de Lyon et de Tulle.

Avec cette autre initiative, le Cégep de Sept-Îles prouve qu’il est tourné vers le monde et qu’il diversifie les expériences offertes à sa clientèle.

Source : Marie-Eve Vaillancourt
▲ RETOUR

Signature de deux ententes entre le Cégep de Victoriaville
et ses nouveaux partenaires béninois

Le Cégep de Victoriaville a officialisé deux ententes de partenariat avec la Faculté des Sciences de la santé de l’Université de Cotonou ainsi qu’avec l’organisation non gouvernementale (ONG) Feed needs, toutes deux situées au Bénin en Afrique. Pour l’occasion, le Cégep a organisé une conférence où l’on pouvait voir et entendre les partenaires du Bénin via le logiciel de communication « skype ». Les ententes ont été signées simultanément du Québec et de l’Afrique.

Les deux ententes, soit celle unissant le Cégep à la Faculté des Sciences de la santé de l’Université de Cotonou et celle liant le Cégep avec l’ONG Feed needs, avaient été préalablement discutées avec les partenaires béninois lors du séjour d’exploration qu’ont effectué Annick Nault et Martin Gobeil, enseignante et enseignant au Département de soins infirmiers, accompagnés de Richard Leroux, conseiller pédagogique à l’international du Cégep de Victoriaville en mai 2010. Ceux-ci ont effectué ce séjour d’exploration au Bénin dans le but d’évaluer la faisabilité d’un projet de stage de médecine et chirurgie destiné aux finissantes et aux finissants du programme de soins infirmiers. Voilà que le projet est devenu réalité puisque six étudiantes s’envoleront à destination de ce pays d’Afrique en mars 2011 pour une durée de trois semaines.

Mentionnons que le séjour d’exploration au Bénin a été réalisé grâce à une subvention du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) et de son programme de l’internationalisation de l’éducation au Québec (PIEQ) géré par Cégep international.

Les objectifs du stage

Les participantes intégreront une équipe de travail. En plus de développer les compétences habituelles, ce stage développera une coopération concrète entre deux cultures, deux approches, deux savoir-faire.

Le stage, offert à des élèves de troisième année, vise cinq grands objectifs. Le premier étant de permettre aux participants de développer les éléments de compétence et les habiletés prescrites par le devis des stages tout en respectant les recommandations de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec. Ce stage leur permettra également de perfectionner leurs techniques de travail en vivant une expérience pratique dans un nouveau milieu et aussi de favoriser l’innovation et la créativité en offrant l’occasion de faire face à des différences culturelles dans l’exercice de leur profession.

Source : Mélissa Gosselin
▲ RETOUR

Le cégep Vanier au Mexique pour le colloque SOMECE

Au mois d’octobre, trois enseignants au Cégep Vanier se sont rendus dans la ville de Monterrey, au Mexique afin de participer à la 26e édition de SOMECE (Symposium international sur les technologies de l’information en éducation). Ce colloque, organisé par l’Universidad Nacional Autónoma de México (UNAM), attire des enseignants et des spécialistes du monde entier pour explorer l’utilisation et l’intégration des technologies de l’information et de communication (TIC) à tous les niveaux de l’enseignement.

Ce voyage fait partie d’un projet de coopération amorcé l’an dernier entre Vanier et l’UNAM visant à partager leurs pratiques d’enseignement qui intègrent des technologies de l’information et de communication (TIC). La délégation de Vanier comptait Rhys Adams et Kevin Lenton, professeurs au département de physique, et Marielle Beauchemin du programme de Microédition et hypermédia.

Les deux professeurs de physique, ont recours régulièrement aux TICs dans leur cours. Ils ont développé des activités utilisant le logiciel WebWork pour résoudre des problèmes de physique; ils créent des simulations démontrant des principes de physique, et demandent à leurs élèves de photographier et filmer des expériences afin de mieux analyser des phénomènes physiques. Lors de sa présentation, Rhys Adams a expliqué comment l’utilisation de WebWork peut améliorer la qualité des échanges en classe tandis que Kevin Lenton a expliqué comment l’intégration des TICs lors des expériences de physique motive davantage les étudiants.

Marielle Beauchemin s’est inspirée de son travail et son expertise avec APOP, l’Association pour les applications pédagogiques de l'ordinateur au postsecondaire, pour expliquer comment offrir l’enseignement à distance via l’internet et encourager l’apprentissage collaborative. Sa présentation qui portrait sur l’usage astucieux de conférences vidéo fut rehaussée d’un échange en temps réel via vidéo avec des enseignants de Vanier et d’autres cégeps.

Source : Marguerite Corriveau
▲ RETOUR

Le Cégep André-Laurendeau offre la possibilité d’effectuer un stage
en développement durable au Nicaragua

Le Cégep André-Laurendeau offre maintenant la possibilité aux étudiants en Sciences humaines d’effectuer un stage en développement durable au Nicaragua. Ce stage permettra à un groupe de 15 étudiants de vivre un échange interculturel inoubliable et de participer au développement durable, en aidant les Nicaraguayens dans leurs efforts pour la reforestation.

Il s’agit d’un stage crédité dans le cadre d’un cours situé à la fin du parcours académique de l’étudiant en Sciences humaines qui favorisera l'atteinte des compétences académiques.

Ce stage s’effectuera en collaboration avec l’organisme EnRacine, un organisme qui a pour mission de restaurer et de protéger les forêts tropicales en utilisant un modèle de foresterie durable. Ce modèle d’intervention permet d’atténuer les problèmes économiques et socioculturels reliés à la déforestation, tout en contribuant à combattre les changements climatiques. Cet organisme assurera plusieurs aspects logistiques du stage tels que la sélection des familles hôtes et des villages où se feront les plantations.

Au-delà du travail de reforestation, le stage vise plusieurs objectifs pédagogiques. Dans un volet de sensibilisation aux dangers de la déforestation, il y aura un jumelage entre les étudiants du Cégep et les élèves d’une école primaire du Nicaragua. De plus, les stagiaires participeront à des conférences sur l’histoire du Nicaragua ainsi qu’à des activités culturelles typiques (fabrication des tortillas ou sculpture sur pierre).

Source : Communication, Cégep André-Laurendeau
▲ RETOUR

Une entente de mobilité enseignante et étudiante est signée avec le Brésil


M. Arnaldo Augusto Ciquielo Borges,
recteur de l’Instituto Federal de Sao Paulo, et M. Serge Brasset, directeur général du Collège.

Le directeur général du Collège, Serge Brasset, a participé, en octobre dernier, à la première rencontre Brésil-Canada sur la formation technique et professionnelle, qui a eu lieu à Rio de Janeiro. Cet évènement fut l’occasion pour les établissements brésiliens et canadiens de partager des idées afin de développer des collaborations et ententes institutionnelles. Il en ressort une nouvelle entente de mobilité enseignante et étudiante entre Édouard-Montpetit et l’Instituto Federal de Sao Paulo.

Cette rencontre a permis de discuter des enjeux actuels des établissements par le biais de présentations, d’échanges d’idées et de visites techniques dans les établissements brésiliens. L’objectif était de créer un lien unique pour faciliter des partenariats institutionnels durables. L’événement était organisé par l’Association des collèges communautaires du Canada (ACCC), la Fédération brésilienne des institutions d’enseignement professionnel, scientifique et technologique et par le Conselho Nacional das Instituições da Rede Federal de Educação Profissional, Científica e Tecnológica (CONIF).

La signature d’une entente de mobilité enseignante et étudiante entre le Collège Édouard-Montpetit et l’Instituto Federal de Sao Paulo faisait suite aux pourparlers entamés en juin dernier entre la directrice du Service de développement international du Collège, Nicole Mercier, et le recteur de l’Instituto Federal de Sao Paulo, M. Arnaldo Augusto Ciquielo Borges. L’entente, qui restera en vigueur pour une période de trois ans, indique que les deux institutions conviennent de procéder à un échange d’étudiants et de personnel et qu’elle vise à développer des initiatives postsecondaires de formation technique et professionnelle, en particulier des échanges de connaissances et d’informations dont les élèves des deux institutions pourront bénéficier.

Le forum de Rio de Janeiro s’est également terminé par la signature formelle de l’Entente Brésil-Canada entre CONIF et l’ACCC. Cet accord prévoit un échange entre les étudiants des deux pays, permettant aux Brésiliens une expérience de formation qui peut varier de quatre mois à une année, dans l’une des 150 écoles techniques du Canada. Outre l’aviation, les domaines du tourisme, de la gastronomie, de l’agriculture, des télécommunications, de l’environnement et des nouvelles technologies telles que l’étude du biodiesel figurent parmi ce qui a éveillé l’intérêt des Canadiens pour l’échange d’expériences.

Source : Collège Édouard-Montpetit, extrait du journal
Le Monde d’Édouard-Montpetit
, vol.19, no 3, novembre 2010.
▲ RETOUR

Cégep régional de Lanaudière – Deux ententes de mobilité signées avec le Brésil

Le directeur général du Cégep régional de Lanaudière, M. Bernard Lachance, a récemment participé à une mission au Brésil en compagnie d’autres représentants de maisons d’enseignement canadiennes. Cette mission aura permis au Cégep régional de Lanaudière de conclure deux ententes de collaboration avec des instituts fédéraux d’enseignement technique brésiliens au bénéfice de notre enseignement et des étudiants. Ces ententes conduiront éventuellement à la mise en place de projets de mobilité enseignante et étudiante avec les collèges constituants de Joliette et de L’Assomption.

À l'invitation de la Fédération brésilienne des institutions d'enseignement professionnel, scientifique et technologique (CONIF), cette rencontre Brésil — Canada sur la formation technique regroupait plusieurs représentants de chacun des 44 instituts professionnels, scientifiques et technologiques répartis sur l'ensemble du territoire brésilien et était organisée par l’ACCC.

« Nous poursuivions plusieurs objectifs en participant à cette mission » d’affirmer M. Lachance. « Nous voulions établir les bases d'une coopération avec un ou des instituts d'enseignement technique du Brésil qui permettraient de faciliter les échanges d'étudiants et, éventuellement, le recrutement d'étudiants brésiliens. Nous voulions également convenir au moins d’une entente institutionnelle avec un institut fédéral d'enseignement technique en vue de permettre des échanges d'enseignants et d'étudiants dans certains programmes de formation technique, et en enseignement des langues françaises, anglaises et portugaises. Bien entendu, il nous importait aussi de consolider le positionnement du Cégep régional de Lanaudière en ce qui a trait aux actions de démultiplication du projet « Mulheres Mil » dans l'ensemble du Brésil. Il s’agit d’un projet qui a permis jusqu’à maintenant l’accès et l’intégration au marché de l’emploi à plus de 1 000 femmes provenant de milieux défavorisés du Nord-Est du Brésil auquel ont été associés des représentants du Cégep régional de Lanaudière. Pour tous ces objectifs, nous pouvons dire « mission accomplie » de poursuivre M. Lachance.

L’entente avec l’Institut fédéral de la province de Maranhao au Nord-Est du Brésil, prévoit deux collaborations : la première en technologie des procédés et de la qualité des aliments afin d’en arriver à faire un premier échange d’étudiants.Un professeur brésilien en transformation des aliments viendrait au Québec pour ce faire au cours de l’hiver 2011. Il est aussi prévu d’examiner les possibilités de collaboration dans le domaine de la recherche appliquée. La deuxième collaboration vise les arts et le design visuel. L’Institut souhaite arriver à des échanges d’enseignants, et éventuellement d’étudiants dans le secteur du design d’intérieur. L’Institut serait disposé à recevoir une mission en provenance du Cégep afin d’examiner les possibilités de collaboration et équivalences qui permettraient des échanges d’étudiants. Ces liens sont établis par le département de design d’intérieur du collège constituant de L’Assomption.

Une seconde entente, toujours dans le Nord-Est brésilien, a été signée avec l’Institut fédéral de la province de Ceara. Elle est le fruit de démarches amorcées depuis deux ans. Le directeur du développement de cet institut avait déjà visité le collège constituant de Joliette. L’Institut est intéressé à établir une collaboration en musique, notamment parce que le collège constituant de Joliette est le seul à offrir un programme de formation en musique traditionnelle au Canada. Un professeur du département de musique du collège constituant de Joliette se rendra à Fortaleza l’hiver prochain afin d’explorer les possibilités d’échanges et faire des analyses comparatives de curricula, le cas échéant.

Pour Marie-Carole McKenzie, directrice adjointe à Joliette et coordonnatrice régionale de l’international au Cégep, il est important de poursuivre la consolidation des liens avec le Brésil. « Le Nord-Est du Brésil demeure un territoire intéressant pour d’autres collaborations, mais aussi pour le recrutement d’étudiants qui pourraient éventuellement fréquenter certains de nos programmes techniques où le recrutement d’étudiants est plus difficile et où les entreprises québécoises pourraient être intéressées à accueillir de futurs immigrants formés chez nous. En ce qui a trait à l’enrichissement pédagogique, culturel et socioéconomique que peut représenter un partenariat dans un contexte d’internationalisation de nos programmes, le Brésil, plus que jamais, est un pays à cibler. »

Source : Louis Lavoie
▲ RETOUR

Des étudiants du programme Coopérant-Volontaire au Cégep de Rivière-du-Loup reçoivent une délégation d’étudiants internationaux de l’Université Laval

Les étudiants du programme Coopérant-Volontaire étaient les hôtes le 10 décembre dernier, d’une délégation d’étudiants internationaux de l’Université Laval et leurs accompagnateurs. Cette rencontre s’est tenue dans le cadre du cours «Communication interculturelle » du programme Coopérant-Volontaire offert par le Service de la formation continue du Cégep de Rivière-du-Loup. Ces sept étudiants boursiers du gouvernement du Canada, en provenance de différents pays comme le Brésil, le Cameroun, Haïti et l’Uruguay, sont actuellement au Québec pour faire un projet de recherche ou encore pour poursuivre un programme d’études à l’Université Laval. Cette rencontre de partage entre gens de culture différente aura permis de discuter de l’impact et de l’importance de la culture dans les relations interpersonnelles.

En plus des échanges qui ont été riches en partage, en apprentissage et en découverte, les étudiants du programme ont profité du séjour de leurs invités pour leur faire découvrir la Ville de Rivière-du-Loup, sa culture et la vie en région. Le programme Coopérant-Volontaire s'adresse aux personnes intéressées à participer à la réalisation de projets de coopération dans les pays en développement. Comprenant une session théorique de 15 semaines à Rivière-du-Loup et un stage pratique de 18 semaines en Afrique (Mali et Burkina Faso) et en Bolivie, ce programme est sanctionné par une attestation d'études collégiales (A.E.C.) en Coopération internationale.

Source : Suzie Brisson
▲ RETOUR

À la suite d’un projet d’initiation à la coopération internationale –
Neuf étudiants du Cégep de Drummondville ont maintenant le Sénégal dans la peau

Les projets à l’international se multiplient au cégep de Drummondville et, pour preuve, un groupe d’étudiants a récemment partagé son expérience d’un projet d’initiation à la coopération internationale mené durant un mois, dans de petits villages traditionnels du Sénégal, en Afrique. Ils en sont revenus transformés.

« Ici, on a tout, et les gens sont en dépression. En Afrique, les gens n’ont absolument rien… mais ils sont heureux malgré tout. Ma vision du monde et mes relations avec les autres ont changé depuis mon retour du Sénégal. En fait, on dirait qu’on n’en revient jamais complètement… », raconte d’emblée Annabel Boissonneault, une étudiante de 3e année en double cheminement (Arts et lettres et Danse) qui a pris part à l’aventure sénégalaise.

« Il y a un grand besoin chez les jeunes d’aller voir du pays, un désir d’aider son prochain, de rencontrer une nouvelle culture, explique-t-il. Une expérience comme celle-là les oblige à mieux se connaître. Le projet les a fait grandir; on peut être fier de nos étudiants. Ils ont bien représenté leur cégep et leur ville en faisant preuve d’une grande maturité, d’ouverture et de respect. »

Il faut dire que le groupe s’est préparé et serré les coudes pendant un an et demi, ne serait-ce que pour réunir les quelque 35 000 $ nécessaires pour organiser le périple. De multiples activités d’autofinancement ont ainsi été mises sur pied, au cégep de Drummondville comme ailleurs.

Source : Dominic Villeneuve
▲ RETOUR

Le centre d’aide en techniques de l’informatique Denis-Bellavance
voit le jour au Cégep de Drummondville

Un hommage posthume est rendu à cet enseignant dédié à l’éducation
qui est tragiquement décédé lors du séisme qui a secoué Haïti, il y a un an

En apposant le nom de Denis Bellavance à son centre d’aide en techniques de l’informatique (CATI), avant les Fêtes, le Cégep de Drummondville a voulu honorer la mémoire de cet enseignant décédé tragiquement lors du séisme qui a secoué Haïti, il y a un an.

Le dévoilement d’une plaque commémorative s’est déroulé dans le cadre d’une cérémonie privée à laquelle des membres de la famille de M. Bellavance ont notamment pris part, tout comme les collègues enseignants du défunt, de nombreux étudiants du programme Techniques de l’informatique et des représentants du conseil d’administration du collège. « De cette manière, les étudiants en informatique qui étudieront chez nous dans plusieurs années connaîtront Denis Bellavance et la passion qu’il vouait à l’enseignement et à ses étudiants, a précisé le directeur général du cégep de Drummondville. Pour nous, il était primordial d’honorer la mémoire de Denis. »

Rappelons que l’enseignant du cégep de Drummondville séjournait pour une deuxième reprise en moins de 12 mois à Port-au-Prince afin d’y présenter une série de conférences sur la gestion de projets informatiques à des étudiants universitaires.

Source : Dominic Villeneuve
▲ RETOUR

Stagiaires Cégep de Jonquière

Un groupe d’élèves de Sciences humaines vient de quitter Jonquière le 4 janvier pour le Burkina Faso accompagné par Jean Murdock, Étienne Troestler et Éric Vandal. Les élèves réaliseront un stage d’observation dans différents organismes humanitaires sous la supervision de Jean Murdock. Étienne veillera à créer de nouveaux partenariats avec d’autres organismes, dont des garderies. De son côté Éric Vandal, enseignant dans le programme de technologies du génie électrique et des technologies des énergies renouvelables offrira une formation reliée aux domaines des énergies renouvelables à Banfora.

Un groupe de huit élèves des Techniques d’aménagement et urbanisme ont quitté la région le 3 janvier pour un séjour d’une durée de 2 semaines à Marseille, France. Le groupe d’élèves de 2et 3e année est accompagné des deux enseignants, Marc Bouchard et Anne Rioux et de la technicienne, Nathalie Saint-Gelais. Les visites industrielles ainsi que des rencontres sont planifiées tout au long du séjour sur les thèmes du développement durable et de l’urbanisme.

Une délégation de Cégep International participera au Salon EduCanada à Yaoundé au Cameroun dans les prochains jours. Colette Fournier, coordonnatrice au Service de développement et de coopération international ainsi que madame Lucie Tardif, directrice adjointe aux études du Cégep de Victoriaville seront les représentantes de l’organisme pour recruter de nouveaux élèves.

Colette se rendra aussi au Maroc pour réaliser un suivi du projet avec notre partenaire MATCI et faire un bilan annuel des activités. Le Sénégal sera son troisième point de chute pour réaliser une mission de développement de partenariat et de recrutement. On lui souhaite beaucoup de succès.

▲ RETOUR

Nouvelles des partenaires

Le Québec fait la promotion de son offre éducative en Chine


Kiosque du Bureau du Québec
au CEE de Shanghai.
Photo : Bureau du Québec
à Shanghai

Le Bureau du Québec à Shanghai (BQS) a pris part au China Education Expo 2010 (CEE), un des plus grands salons consacrés à l’éducation en Chine. L’événement s’est tenu du 6 au 30 octobre dans six villes chinoises, soit Beijing, Dalian, Xi’an, Shanghai, Chengdu et Kunming.

À Shanghai, les représentants du Bureau du Québec ont présenté les avantages d’étudier au Québec, en plus de répondre aux questions des visiteurs relatives aux modalités de l’immigration. Le BQS était appuyé par le Bureau d’immigration du Québec à Hong Kong. Deux autres établissements québécois, soit l’Université de Montréal et la Commission scolaire Lester B. Pearson, participaient au salon.
Le Bureau du Québec à Shanghai a également tenu un kiosque d’information sur l’offre éducative québécoise au CEE de Kunming.

Le gouvernement du Québec et le ministère de l’Éducation de la République populaire de Chine ont signé une entente de coopération en matière d’enseignement supérieur en 2003. Une entente portant sur la reconnaissance mutuelle des diplômes a été conclue en 2005, à l’occasion d’une mission du premier ministre du Québec en Chine. Celle-ci a créé un cadre facilitant la mobilité étudiante entre le Québec et la Chine.

Bureau du Québec à Shanghai
Bureau d'immigration du Québec à Hong Kong
Relations Québec-Chine

▲ RETOUR

Publications

RAISSON, Virginie. 2033 Atlas des futurs du monde. Paris, Les éditions Robert Laffont, 2010, 204 p.

2033 Atlas des Futurs du Monde

À quoi la planète ressemblera-t-elle en 2033?

Rien ne permet de prédire l’avenir du monde.  Pourtant, dès aujourd’hui, des forces sont en jeu qui modèlent des lendemains possibles. Par des cartes et des graphiques spectaculaires, cet ouvrage déchiffre les futurs en gestation et nous propose de redevenir les acteurs principaux de notre avenir.
Un ouvrage passionnant!

ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE (OCDE). Les grandes mutations qui transforment l'éducation 2010, Centre pour la recherche et l'innovation dans l'enseignement, décembre 2010, 92 p.

OCDE – Quelles sont les grandes tendances qui faÇonnent l'avenir de l'Éducation?

Ce rapport compile les données internationales les plus récentes dans le secteur de l'éducation en vue de mieux comprendre l'impact des grandes mutations liées à l'accélération de la mondialisation. Articulé autour de cinq grands thèmes (mondialisation, défis sociaux, monde du travail, enfance, technologies de l'information), il présente les grandes tendances sous la forme de fiches descriptives complètes et commente certains phénomènes mondiaux, comme le vieillissement démographique, le creusement des inégalités sociales et la montée de l'individualisme. Offrant des statistiques précises sur les pays de l'OCDE, cette étude a pour principal objectif d'étayer la planification stratégique des états membres et de stimuler la réflexion sur les défis auxquels doivent faire face les différents acteurs du secteur de l'éducation.

Source : LEPPM

MURRAY BRUX, Jacqueline et Black FRY. « Multicultural Students in Study Abroad: Their Interests, Their Issues, and Their Constraints », Journal of Studies in International Education, vol. 14, novembre 2010, p. 508-527.

États-Unis – Contraintes et problÈmes des Études À l'Étranger

Les programmes d'études à l'étranger offrent des opportunités et bénéfices considérables pour les étudiants dans un monde du travail de plus en plus internationalisé. Récemment, de nombreuses études se sont penchées sur les impacts positifs de telles initiatives; le présent article aborde plutôt les contraintes et difficultés éprouvées par les étudiants - notamment les étudiants « multiculturels » - lors d'une participation à un programme d'échange international.

Les résultats d'un sondage et d'un groupe de travail démontrent en effet que plusieurs facteurs peuvent nuire à la réussite d'une telle démarche, que ce soit au plan personnel (inquiétudes familiales, restrictions budgétaires, peur du racisme, etc.), ou au plan institutionnel (conditions d'éligibilité trop sévères, manque de soutien, transfert de crédits difficile, conflits d'horaires, etc.). L'article conclut en recommandant diverses stratégies pour stimuler la participation étudiante aux programmes d'études à l'étranger et valoriser ces échanges au sein des départements universitaires.

Source : LEPPM

activitÉs À venir

Conférence  annuelle de NAFSA

La 63e conférence annuelle de NAFSA aura lieu à Vancouver, du 29 mai au 3 juin. Plus de 8000 congressistes sont attendus pour cet événement d'envergure internationale où des conférenciers traitent des différentes facettes du recrutement, de la mobilité et de l'internationalisation de la formation. En plus d'assister à des séminaires, les congressistes peuvent développer des partenariats institutionnels lors des activités de réseautage ou lors de la visite du salon des exposants.

Vous pouvez consulter les informations relatives à cette conférence en cliquant sur l'hyperlien suivant: http://www.nafsa.org/annualconference/default.aspx?id=17032. Aussi, vous pouvez relire les témoignages de deux responsables internationales ayant été à NAFSA au cours des deux dernières années : http://www.cegepinternational.qc.ca/fichiers/DM_FEDE2-36592-v1-Bulletin_L_Internationale_2010_42.PDF (pp. 6 et 7)
http://www.cegepinternational.qc.ca/fichiers/DM_FEDE2-36592-v1-Bulletin_L_Internationale_2010_42.PDF (pp. 7 et 8)

La période d'inscription débute le 1er mars prochain. D'ici là, n'hésitez pas à communiquer avec Nathalie Dubois pour de plus amples informations.

▲ RETOUR

Bureau canadien de l’éducation internationale (BCEI)

Ne manquez pas le 14 avril 2011 à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) le colloque régional du BCEI portant sur l’adaptation de nos établissements à la mondialisation de l’éducation. Une journée pour en apprendre plus sur ce thème et s’informer sur des pratiques innovantes dans le réseau collégial et universitaire. La programmation et les détails sur l’inscription suivront.

▲ RETOUR

Série de webinaires en  février et mars 2011 (accessibles aux membres du BCEI)

Le BCEI organisera des webinaires sur les dernières tendances dans le domaine de l'éducation internationale, et les pratiques exemplaires dans des domaines les plus pertinents pour votre travail. Des descriptions détaillées et l'information pour l’inscription suivront à travers les listes de diffusion des membres trois semaines avant la tenue des webinaires.

  • 4 février (anglais) : Utiliser l'Internet pour améliorer les services et le contact avec les étudiants
    Présentateur/animateur : Enrique Chacon, University of Windsor
  • 18 février (anglais) : Utiliser les plates-formes et collectivités Web 2.0
    Présentateur/animateur : Daniel Guhr, Illuminate Consulting Group (ICG)
  • 18 mars (anglais)/31 mars (français) : webinaire donné conjointement par le BCEI et l'AIU. Les grandes tendances en éducation internationale dans les Amériques/ Survol du 3e rapport d'enquête mondial de l'AIU, publié en septembre 2010
    Présentatrice/facilitatrice : Eva Egron-Polak, Association internationale des universités (AIU)

▲ RETOUR

Le Bureau canadien de l'éducation internationale (BCEI)
annonce l'ouverture du concours 2011 pour le prestigieux
« Prix Elizabeth Paterson de l'étudiant étranger de l'année »

Le concours invite les étudiants à décrire leur expérience académique, personnelle et sociale au Canada dans une lettre originale (maximum de 500 mots) exprimant leurs vues de façon innovatrice et dynamique. Cette lettre peut être rédigée dans l'une ou l'autre des deux langues officielles du Canada (le français et l'anglais) et devrait être adressée à un parent, ami ou mentor dans le pays d'origine. La lettre peut comprendre jusqu'à deux photos pour illustrer son message.

Pour présenter une demande au « Prix Elizabeth Paterson de l'étudiant étranger de l'année », veuillez consulter le site http://cbie.ca/paterson/paterson_f.html. L'échéance pour soumettre une demande est le lundi 7 février 2011 à 16 h HNE.

La personne choisie comme « Étudiant étranger de l'année » recevra un prix en argent de 500 $. De plus, la mention honorable « argent » est nantie d'un prix en argent de 200 $, et la mention honorable « bronze », d'un prix en argent de 100 $.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec
Kristy Clarke, BCEI
Tél. : 613-237-4820 (poste 245)
Courriel : paterson@cbie.ca
http://cbie.ca/paterson/paterson_f.html

▲ RETOUR

Colloque de l’AQPC

Le 31e colloque annuel de l'AQPC
ENSEIGNER ET APPRENDRE EN RÉSEAUX
Pour se réaliser individuellement et réussir collectivement
8, 9 et 10 juin 2011 Centre de congrès et d'expositions de Lévis, Québec
Hôte : Cégep de Lévis-Lauzon

Cégep international proposera comme par les années passées son « Rendez-vous de l’internationalisation » le 9 juin.

▲ RETOUR

Forum des responsables internationaux des cégeps

Lieu : Québec (lieu à déterminer)
Quand : 8 juin 2011

Avec la participation de Jocelyne Gacel-Avila, coordonnatrice de l'internationalisation à l'Université de Guadalajara (Mexique) qui sera également conférencière au Colloque de l'AQPC le 9 juin. Le Forum examinera également le Plan stratégique 2011-2015 de Cégep international.

 

Powered by YMLP.com