Cliquez ici pour voir cet e-mail dans votre navigateur                                      Parle ta part, je parle ma part...!
Juin 2014                                Contact    S'inscrire à la lettre d'infos     Transférer cet e-mail à un ami  
À PROPOS :
Le "Gaulois railleur", est la lettre d'informations des couples mixtes, elle n'a pas pour vocation de dénigrer ou stigmatiser quelques populations que ce soient. Ce qui est publié via cette lettre d'informations est en conformité avec notre liberté de penser et la liberté d'expression. Il est à retenir que le seul fait d'évoquer et analyser des phénomènes sociaux ou culturels ne constitue pas en soi une atteinte à l'intégrité des personnes ou à l'incitation à la haine raciale. Avec un peu de réflexion, on comprend aisément que pour aider les couples mixtes  il faut apporter des informations réelles, et ne surtout pas ignorer les plus dérangeantes, comme les différences culturelles, les éventuelles arnaques, il faut impérativement que chacun soit informé sur le parcours avant et parfois les galères après le mariage, surtout ne pas se voiler la face.

Flashez notre QR code
 
Le Gaulois railleur ©
N°2 avril 2014
Responsable de la publication :
Christian ROCHER
 
NOUS REJOINDRE
 
Vous vous sentez concerné par le sujet des mariages mixtes, vous avez le sens de la réflexion, le sens de l'analyse et des sujets vous tiennent à coeur, vous avez donc envie de partager votre analyse sur un sujet précis en relation avec les couples mixtes, vous pouvez fort bien nous contacter, nous apprécierons à sa juste valeur votre demande, votre sujet pourra être publié sur cette lettre d'informations soit de façon anonyme, soit revêtu de votre signature.
Pour que votre article ait toutes les chances d'être publié, il devra respecter notre charte éditoriale,
Il ne devra pas : porter atteintes à l'honneur des personnes, ne pas inciter à la haine raciale, respecter l'anonymat des personnes, s'appuyer sur des faits réels et non imaginaires.
Pour toutes informations, ne manquez pas de nous écrire.
 
 
Bon à savoir :
Reconnaissances d'enfants.
Reconnaître un enfant étranger qui n'est pas le vôtre, peut vous pénaliser d'une pension alimentaire en cas de divorce, étant donné que par cette reconnaissance, vous devenez le père officiel de l'enfant. De même que cet enfant aura des droits sur vos biens lors de la succession au même titre que vos enfants issus d'un premier lit si vous en avez.
Y penser avant de vous engager est primordial.
 
 
Notre nouveau logo
 
 
 
Téléchargez notre toolbar
Concernant l'intitulé de l'email de l'association :
L'intitulé de notre adresse email a changé, désormais les mails que vous recevrez se feront sous le nom "Association Le KLAPHOUCK ", mais notre adresse email est restée identique.
Cette modification apparaissait nécessaire, étant donné que notre Association a changé de nom en février dernier.
MARIAGE GRIS :
Comment faire votre procédure ?

Faire reconnaître un mariage à but migratoire, n’est pas chose aisée, mais ce n’est pas non plus une mission impossible, si on comprend bien le mécanisme judiciaire.

Il faut savoir que pour faire reconnaître un mariage gris, plus vous êtes réactif, plus vous augmentez vos chances de réussite. En effet, comment faire croire à un Procureur que votre conjoint a usé de la fraude au mariage sept ou huit ans après avoir dit oui.
Dans la majorité des cas, le conjoint victime de mariage gris ne comprend pas ce qu’il lui arrive et subit diverses manipulations pour lui faire croire le contraire.

Donc, au premier symptôme et sans tomber dans la paranoïa, commencez à réunir des preuves, notez et datez sur un agenda les choses que vous trouvez bizarres. Parlez-en à votre proche entourage, n’hésitez pas à rencontrer une conseillère conjugale familiale qui saura vous dire si ce qui se passe est normal ou pas, un regard extérieur est souvent bénéfique, il vous aidera à mieux comprendre. Bien entendu, les preuves que vous réunirez vous les conserverez non pas chez vous, mais en lieu sûr chez un membre de votre famille.

Vous avez des doutes, vous pensez que votre conjoint étranger vous a épousé dans un but migratoire (s’il est à l’étranger) ou de régularisation (s’il est en France en situation irrégulière). Cependant, vos doutes ne suffisent pas à démontrer la fraude au mariage, il vous appartient de nourrir vos doutes, car en règle générale, la charge de la preuve incombe au demandeur, en l'occurrence le demandeur c'est la victime.
Néanmoins, il peut y avoir renversement de la charge de la preuve, dans ce cas, il appartiendra à votre adversaire de prouver qu'il est innocent. Cette dernière règle s'applique en général quand il y a un faisceau d'indices qui laisse présumer la culpabilité de la personne, donc il appartient alors au présumé coupable de se justifier par des éléments concrets.

Quels éléments peuvent laisser apparaître une fraude au mariage ?
Son attitude a complètement changé depuis son arrivée en France ;
Il ou elle vous délaisse ;
Ne participe pas aux charges du mariage ;
Devient violent, méprisant, il ou elle vous dénigre ;
Il ou elle vous harcèle (moralement ou financièrement) ;
Il ou elle vous menace ;
S’absente souvent du domicile conjugal sans aucune raison ;
Il vous repproche votre physique ;
Garde l’argent de ses revenus pour lui seul ;
Quitte le domicile conjugal, etc.


Dans ce cas, ne demandez surtout pas le divorce, déposez plainte !
Il faut dans un premier temps être l’affût de tout, savoir monter un dossier avec des preuves, des attestations de voisins, d’amis, de votre médecin, etc.
Surtout pas d’attestation de membre de votre famille, c’est irrecevable ou très facilement démontable.

En attendant d’avoir assez preuves, déposez des mains courantes au commissariat, c’est une déclaration que vous faites (elle reprend de façon synthétique les faits rapportés, n’hésitez pas à soulever d’emblée le caractère migratoire ou de régularisation) elle est transcrite par l’agent de police, vous en avez une copie que vous garderez.

N’hésitez pas à faire des mains courantes chaque fois que vous subissez une situation anormale, attention à ne pas tomber dans la paranoïa est faire ainsi des déclarations mensongères.

Une fois que vous avez réuni des preuves, déposez plainte devant le Procureur de la République du TGI de votre circonscription.

Déposer plainte, est une tâche à ne pas prendre à la légère, il faut motiver votre plainte et reprendre les faits par chronologie (jour, mois, année, etc.).

N’hésitez pas à inclure dans votre plainte, les articles du code pénal qui prévoient les sanctions, ce n’est pas que le Procureur soit ignare, loin de là, mais il doit d’emblée savoir sur quels textes repose votre plainte.

Vous appuierez votre plainte en communiquant copies des preuves que vous détenez, vous numéroterez ces preuves par ordre chronologique tel que repris dans votre plainte. Communiquez également copies des mains courantes que vous avez déposées au commissariat si vous en avez.

Ne pas oublier que le Procureur ne s’appelle pas, madame IRMA, il n’est pas voyant, ce qui paraît évident pour vous ne le sera pas forcément pour lui, il ne vit pas votre histoire, il la lit, il la découvre. Il vous appartient donc de convaincre le Procureur avec des faits précis, des preuves irréfutables, des attestations sérieuses.

Il ne s'appelle pas Champollion non plus, il ne doit pas décrypter vos écritures, votre plainte ne doit pas être un pataquès, elle doit être limpide et o....................
 
 
© Le Gaulois railleur, est une marque et la lettre d'informations de www.mariagemixte.com  ~ Contact