Vous êtes abonné à la lettre d'information de Pouria Amirshahi
Lettre numéro 58 | Vendredi 31 juillet 2015
Madame, Monsieur,  
 
Voici la dernière lettre d’information avant la pause estivale.
Tous les 15 jours je vous ai rendu compte de mon activité parlementaire, de mon engagement au sein de ma circonscription du Maghreb et de l’Afrique de l’Ouest, et des grandes questions nationales et internationales qui concernent notre environnement et notre avenir.
 
Cette lettre reprendra son rythme dès le mois de septembre.
 
D’ici là, je vous souhaite un bel été.
 
Pouria Amirshahi,
Votre député

Grèce : sortir du piège

Avons-nous évité le pire ? Certes, la sortie de la Grèce de la zone Euro est pour le moment évitée, et Alexis Tsipras ne s’y est pas trompé, et le rôle de la France a été important. L’Europe serait sauvée ? Mais quelle Europe ?...
> Quelques réflexions avant le vote > Grèce : sortir du piège

« Si les citoyens se rassemblent et se mobilisent, tout peut changer. C’est cela le Mouvement Commun à venir »

Interrogé sur la Grèce, l’avenir de l’Europe, la politique française par Claude Askolovitch, Pouria Amirshahi a dit l’irresponsabilité de la droite allemande, proposé une autre voix européenne, défendu la République métissée, et confirmé les raisons du lancement prochain du Mouvement Commun…
 

« La Révolution française n’est pas achevée »

Interrogé hier par le site internet Délits d’Opinion, Pouria Amirshahi a proposé de répondre à la grande panne démocratique que traverse notre pays, en s’appuyant sur ses réalités, ses forces vives, ses luttes aujourd’hui éparses mais bien vivantes. En fin d’interview, une mise en bouche sur la langue française pour un deuxième entretien à suivre...

Nucléaire iranien : un accord intelligent

Le Député Pouria Amirshahi a répondu hier aux questions d’Opinion Internationale sur l’accord conclu ces derniers jours autour de l’Iran...

Mobilité des Français de l’étranger : découvrez les 50 propositions en faveur de l’accompagnement de leur retour.

Le rapport remis le 21 juillet dernier au Premier ministre sur le retour des Français de l’étranger s’inscrit à la fois dans la reconnaissance d’une diaspora riche en expériences et compétences...

« La langue française, une ouverture au Monde »

Député de la 9ème circonscription des Français établis à l’étranger (Afrique du Nord et de l’Ouest) et président de l’IRIS, Pouria Amirshahi est l’auteur d’un rapport d’information : « Pour une ambition francophone ». Il explique pourquoi son combat est résolument tourné vers l’extérieur et fustige à l’intérieur les élites françaises qui font preuve de « servitude volontaire » à l’égard du dominant, incarné par l’anglais...

Portrait d'une française au Sénégal

Depuis bientôt dix ans, Sandrine Lemare-Boly coordonne des projets humanitaires à Dakar, au Sénégal. Elle a répondu aux questions de Ouest France le 21 juillet 2015...

Droit(s) des étrangers : aller plus loin

Le projet de loi relatif au droit des étrangers (hors tourisme) a été discuté en première lecture à l’Assemblée Nationale.  Ce débat, depuis longtemps nécessaire, n’a malheureusement pu avoir pleinement lieu à une telle date (fin juillet). La crainte et les peurs laissent donc perdurer les préjugés qu’il est pourtant, plus que jamais, nécessaire de faire reculer…

Déplacement de M. Sarkozy en Tunisie : «Quand l’irresponsabilité rime avec la frénésie égocentrique »

M. Sarkozy, en déplacement en Tunisie, s’est exprimé sur la géopolitique du Maghreb. Pouria Amirshahi a répondu aux questions du Figaro sur ce déplacement, sachant que, à droite comme à gauche, ses propos ont suscité une gêne réelle : parce que l’opposition depuis l’étranger n’est jamais très respectueuse, ensuite parce que la déstabilisation de la zone méditerranéenne s’est largement accélérée depuis l’intervention militaire en Libye que l’ancien chef de l’Etat avait décidée avec M. Cameron...
Copyright © 2015 Pouria Amirshahi, Droits réservés.
Ce message ne s'affiche pas correctement? Afficher dans le navigateur
Vous êtes abonné à la lettre d'information de Pouria Amirshahi.